Le dossier médical personnalisé, qu'est-ce que c'est ?

Le dossier médical personnalisé, qu'est-ce que c'est ?

DirectLCI
SANTE – Le dossier médical personnalisé est un échec, et qui plus est un échec très coûteux : quelque 500 millions d'euros gaspillés depuis son lancement en 2004. Mais c'est quoi, exactement ?

L'idée, lancée en 2004 par Philippe Douste-Blazy puis mise en place par Roselyne Bachelot en 2011, n'était pas mauvaise sur le papier. La création d'un dossier médical personnalisé (DMP) devait en effet permettre de mieux suivre l'état de santé des patients. Mais dans les faits, la mesure n'est que très peu appliquée : selon Le Parisien , seuls 418.011 auraient été créés, sur les 5 millions prévus. Pire, le dispositif aurait coûté plus de 500.000 millions d'euros au contribuable, selon un document officiel que s'est procuré le quotidien.

  • Pourquoi le DMP ne marche pas

En février 2013, la Cour des comptes pointait déjà du doigt le DMP, indiquant que sa mise en œuvre aurait coûté plus de 210 millions d'euros entre 2005 et 2011. L'information du Parisien montre aujourd'hui que ces estimations seraient bien en deçà de la réalité. Difficile de savoir à quoi a servi cet argent, la Caisse d'assurance maladie refusant de s'exprimer sur le sujet. Coût de la formation du personnel ad hoc, gestion du dispositif en ligne, frais induits par la mise à jour des dossiers, etc. Autant de données impossibles à chiffrer. Par ailleurs, le fiasco du DMP serait aussi dû en partie au secret médical : les patients, qui sont les seuls à pouvoir décider ce qui peut figurer dans leur dossier, sont peu enclins à diffuser des informations sur Internet.

  • A quoi sert le DMP ?

Le DMP est en fait un carnet de santé numérique. Il permet aux différents professionnels de santé de suivre le parcours d'un patient, d'obtenir ses comptes-rendus hospitaliers et radiologiques, ses résultats d'analyses de biologie, ses antécédents et allergies, les actes importants réalisés et les médicaments prescrits et délivrés. Toutes ces informations sont disponibles sur Internet grâce aux codes d'accès indiqués sur la carte vitale après la création du dossier.

  • Comment le gérer ?

Il faut savoir que le DMP n'est pas obligatoire et qu'il peut être ouvert à l'accueil d'un établissement de santé ou lors d'une consultation médicale, sous réserve que le médecin dispose des outils informatiques adaptés. Le patient peut aussi accéder à tous moments à son DMP via Internet et demander à ce qu'une information n'apparaisse pas s'il le souhaite. Par ailleurs, il peut demander sa clôture définitive. Dès lors, le dossier est conservé 10 ans avant d'être définitivement supprimé.

  • Qui y a accès ?

Seuls les professionnels de santé à qui vous en donnez l'autorisation peuvent le consulter. Toutefois, en cas d'urgence, ils peuvent y accéder, ainsi que le médecin régulateur du Samu centre 15, sauf contre-indication de votre part.

  • Quel avenir pour le DMP ?

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, s'est engagée à relancer le DMP dans le cadre de sa stratégie nationale de santé et a remplacé fin novembre le directeur de l'Asip-Santé, agence du ministère qui gère le DMP. Un dossier médical personnel "2e génération" plus efficace devrait être lancé, sans qu'on en connaisse encore les contours. Par ailleurs, Le Parisien croit savoir que la gestion de l'Asip pourrait être confiée à la Caisse nationale d'assurance maladie.

Plus d'articles