Le niveau de la Seine remonte : "La situation est hyper-réactive aux pluies"

DirectLCI
ILE DE FRANCE - La décrue de la Seine est au point mort : le niveau du fleuve est remonté depuis trois jours, atteignant 4m24 ce mardi matin. La décrue devrait reprendre ce mercredi soir.

Une accalmie de courte durée. Après plusieurs jours de décrue, le niveau de la Seine est remonté, ces derniers jours : 48 centimètres en plus à Paris, pour atteindre 4m18 lundi 19 février au soir et 4m24 ce mardi matin. A Melun, pas moins de 80 centimètres supplémentaires ont été recensés par Vigicrues.


La Marne, elle aussi, devrait repartir à la hausse dans les prochains jours. Comment expliquer ce phénomène ? "Il y a eu des précipitations entre le 15 et le 17 sur les bassins hauts, où il est tombé environ 50mm de pluie", explique à LCI Vigicrue, précisant que la Seine a donc automatiquement repris du volume depuis lundi. "Cela a fait réagir à nouveau des affluents tel que la Seine et l'Aube. Cela a reformé des crues sur des tronçons en amonts, qui se propagent jusqu'à arriver sur Paris."

En vidéo

Crue de la Seine, le difficile retour des sinistrés dans leurs maisons

Voies sur berge interdites

Si le niveau du fleuve doit encore monter ces prochaines heures, la situation promet d'être moins alarmante qu'en janvier. "Cette nouvelle hausse va rester assez modérée : la Seine devrait mesurer entre 4m25 et 4m35 mercredi, avant le retour d'une décrue durable. " Une situation "classique" en hiver mais néanmoins qualifiée "d'hyper-réactive", contrairement aux années passées : "dès qu'il commence à pleuvoir un peu, entre 20 et 30mm, les cours d'eau réagissent et, par propagation, la Seine remonte."


Avec la remontée du niveau de la Seine, les opérations de nettoyage qui avaient débuté dans la capitale sont à nouveau au point mort. Les voies sur berge vont encore être interdites plusieurs jours. Ce lundi, le quai du Parc Rives de Seine, sous le Pont de Bir-Hakeim (XVIe-XVe), et le port de Solférino (VIIe) qui longe le musée d’Orsay, ont été à nouveau inondés.


Idem pour la navigation, qui avait repris partiellement vendredi 16 janvier : aucun bateau ne peut désormais circuler. Les Vedettes ont déjà perdu près de 600.000 euros, a estimé le directeur général de la compagnie à France Bleu. Le RER C est toujours perturbé : les trains ne marqueront pas l'arrêt à Saint-Michel Notre Dame au moins jusqu'à fin février en raison des travaux de remise en sécurité en cours nécessaires après la crue de la Seine.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter