Le nombre de morts sur les routes a chuté de 16,4% en octobre

SOCIÉTÉ
SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Le nombre de morts sur les routes a chuté de 16,4% en octobre par rapport à l'année dernière, a annoncé la Sécurité routière jeudi. Sur les premiers mois de l'année 2016, le bilan est toutefois à la hausse par rapport à 2015.

C'est une baisse conséquente. Le nombre de morts sur les routes françaises a chuté de 16,4% au mois d'octobre par rapport au mois d'octobre de l'année dernière, selon les chiffres de l'Office national interministériel de la sécurité routière révélés jeudi.  316 personnes au total ont trouvé la mort dans des accidents de la circulation, soit 62 de moins qu'en octobre 2015 - qui avait été marqué par l'accident de car de Puisseguin. 


En revanche, le nombre d'accidents corporels est en hausse de 7% en octobre (5.440, soit 355 accidents supplémentaires) et le nombre de personnes blessées de 9,6% (6.886, 601 blessés de plus). Mais la baisse globale du mois d'octobre n'éloigne pas le spectre d'une troisième année consécutive d'augmentation de la mortalité routière. 

Lire aussi

Vers une troisième année d'augmentation de la mortalité routière ?

En septembre, le nombre de décès avait bondi de 30,4% par rapport au même mois de l'année 2015. Et sur les 10 premiers mois de l'année 2016, le nombre de personnes décédées sur les routes reste supérieur de 0,8% à celui enregistré sur la période équivalente en 2015 : 2.882 personnes ont été tuées au total, soit 22 de plus que sur la même période l'an dernier.


Après douze années de baisse, la France avait vu en 2014 le nombre de morts sur les routes repartir à la hausse (3.384 morts, +3,5% par rapport à 2013), de même qu'en 2015 (3.464 tués, +2,4% par rapport à 2014). Le pays n'avait pas enregistré deux années consécutives de hausse de la mortalité routière depuis 35 ans.

Lire aussi

En vidéo

Sécurité routière : quand routes dégradées riment avec danger

"A l'approche du long week-end du 11 novembre et des premiers froids, la Sécurité routière rappelle que la vigilance et le respect absolu de l'ensemble des règles de prudence au volant s'imposent donc plus que jamais à tous les usagers de la route", explique-t-elle dans un communiqué. Pour tenter d'enrayer la hausse de la mortalité routière, le gouvernement a lancé deux plans successifs l'an dernier, comprenant pas moins de 81 mesures, avec notamment l'interdiction du kit mains libres au volant, l'abaissement du taux d'alcoolémie pour les conducteurs novices et l'augmentation du nombre de radars sur les routes. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter