Le nombre de noyades en baisse cet été, conséquence possible d'une météo maussade

Le nombre de noyades en baisse cet été, conséquence possible d'une météo maussade

NOYADES - 1119 noyades accidentelles sont survenues en France entre début juin et fin août, un chiffre en baisse par rapport à la précédente enquête de 2018. Cette diminution peut s'expliquer par les conditions climatiques, qui n'a pas favorisé la baignade.

Quelque 1119 noyades accidentelles, dont 250 mortelles, sont survenues en France entre début juin et fin août, un chiffre en baisse par rapport à la précédente enquête de 2018, pouvant s'expliquer par une météo peu encline à la baignade, d'après Santé Publique France ce vendredi. Sur la même période, le nombre de noyades accidentelles en 2021 est en baisse de 9% par rapport à 2018 (1225).

Une météo moins incline à la baignade

En début d'été, l'agence sanitaire s'était inquiétée d'un nombre élevé de noyades, un bilan ayant pu être aggravé selon elle par le relâchement post-confinement (mauvaise condition physique, prise de poids...) associé à une météo encline à la baignade.

Lors de la première quinzaine de juillet et la première quinzaine d'août 2021, le nombre moins important de noyades accidentelles par rapport à 2018 sur les mêmes périodes (290 contre 123 pour les deux semaines de juillet et 279 contre 213 pour les deux semaines en août) pourrait être lié aux conditions climatiques beaucoup moins favorables à la baignade (températures, ensoleillement) sur une large partie du territoire métropolitain.

Lire aussi

C'est en mer - dans la bande des 300 mètres - que se sont produites la plupart des noyades accidentelles (436). Suivent les piscines privées familiales (249), les cours d'eau comme les fleuves et rivières (139), les plans d'eau type lac (119), la mer au-delà de 300 mètres (56).

Un niveau qui reste "élevé"

Le nombre de noyades accidentelles, par catégories d'âge, a été plus élevé chez les enfants âgés de moins de 6 ans (26%) et les personnes âgées de 65 ans et plus (20%).

Les noyades accidentelles ont été plus nombreuses dans les régions du littoral, notamment en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Occitanie, par rapport aux autres régions.

En vidéo

Un radar pour sauver de la noyade utilisé dans le Gard

S'il est en baisse par rapport à la précédente enquête, le nombre de noyades accidentelles durant les mois de juin, juillet et août 2021 "reste élevé", prévient Santé publique France, et concerne "tous les âges et tous les lieux". L'agence met l'accent sur la nécessité de poursuivre la prévention sur le risque de noyades à tous les âges, en insistant sur la surveillance des enfants et la reprise progressive de l'activité physique, dont la baignade.

À noter que l'enquête de 2021 court jusqu'au 30 septembre. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : un échange entre Emmanuel Macron et Joe Biden "dans les tout prochains jours"

EN DIRECT - L'assouplissement du pass sanitaire "probablement" au menu d'un conseil de défense mercredi, selon Attal

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

Olivier Véran dessine les contours d'un pass sanitaire différencié selon les territoires

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.