Le pire et le meilleur du procès Bettencourt : l'incroyable séquence où "Patou" réclame "le bateau de ses rêves"

Le pire et le meilleur du procès Bettencourt : l'incroyable séquence où "Patou" réclame "le bateau de ses rêves"

DirectLCI
JUSTICE – Alors que les débats s'achèvent à Bordeaux, les prochains jours seront consacrés aux plaidoiries des avocats de la partie civile et des dix prévenus. A l'heure du bilan de ce procès fleuve, Metronews brosse le portrait des prévenus et ce qu'il fallait retenir de leurs auditions. Aujourd'hui, le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre.

Qui est-il ?

Patrice de Maistre, 65 ans, était l'homme de confiance de Liliane Bettencourt entre 2003 et 2010. Les débats ont montré qu'il était un excellent gestionnaire de fortune. Mais que, s'agissant de ses propres intérêts, il n'aurait pas non plus manqué d'adresse. Il est en effet soupçonné d'avoir profité de la vulnérabilité de Liliane Bettencourt pour des donations et obtention d'espèces totalisant plus de 12 millions d'euros. Il est aussi celui qui, selon l'ex-comptable Claire Thibout, s'occupait de "passer les enveloppes" aux politiques. Dont son ami Eric Woerth.

LIRE AUSSI >> Procès Bettencourt : le débat qui rend fou

Son profil : la discrétion

Costume impeccable, la stature haute, le multimillionnaire a fait profil bas durant les débats. Fuyant la compagnie des journalistes, il s'éclipse à chaque suspension d'audience griller une cigarette avec ses avocats. Sa femme, présente tous les jours au tribunal, est aux petits soins pour celui qu'elle surnomme "patou". Et ne se prive pas pour taper sur les doigts des journalistes qui ne sont pas tendres avec son époux dans leurs papiers.

Ce que l'on retient : ses regrets

Dès les premières minutes à la barre, Patrice de Maistre s'est effondré, évoquant sa famille qui "l'aime et le soutient". Durement mis à l'épreuve par le tribunal durant la suite des débats, il est le prévenu qui a montré le plus d'émotion et de regrets à la barre. La voix un peu rauque, ponctuant ses interventions de longs soupirs et de sanglots étouffés, il s'est dit rongé par l' "amertume", et "plongé malgré lui" dans les affaires personnelles de la famille Bettencourt et ses "déchirures".

LIRE AUSSI >> Les larmes de Patrice de Maistre

Le moment gênant : ses conversations avec la milliardaire

Ah, la fameux passage du "bateau". Les enregistrements clandestins du majordome, entendus au tribunal, ont été accablants pour le prévenu. Un en particulier. Alors que le vieille dame prononce des mots inaudibles, on entend un Patrice de Maistre, lui, bien décidé, lui réclamer son "cadeau". "Si vous voulez toujours, ça me fera très plaisir", glisse-t-il. On devine ses yeux briller : "c'est le bateau de mes rêves". Un voilier de 21 mètres. Son rire est un peu embarrassé, mais il y va gaiement, le gestionnaire de fortune : comme un enfant pressé d'avoir son joujou, il propose même à Liliane Bettencourt de se charger du rapatriement des fonds en Suisse afin qu'elle puisse financer son rêve. Il le promet aujourd’hui : ces 500.000 euros, il ne les a jamais touchés. Mais le mal est fait. Et enregistré.

Ce qu'il risque :

L'homme est soupçonné d'abus de faiblesse et blanchiment, deux infractions passibles chacune de trois ans de prison et 375 000 euros d'amende.

EN SAVOIR +

>> Entendu au procès Bettencourt : le top 10 des "phrases de riches"

>> PHOTOS - Q ui sont les acteurs de ce procès pour "abus de faiblesse" ?

► Vous ne comprenez rien à l'affaire Bettencourt ? Metronews vous explique tout dans une infographie animée ci-dessous. Suivez le guide !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter