Le prêtre qui avait insulté les victimes du Bataclan suspendu par son diocèse

SOCIÉTÉ

SANCTION - Le prêtre lyonnais qui a décrit dans une chronique les victimes du Bataclan comme des "morts-vivants" qui "invoquent le diable en rigolant", a été sanctionné et relevé de ses fonctions ce vendredi 26 novembre.

Ses propos avaient provoqué un tollé. Dans une chronique publiée sur le site Riposte Catholique, le prêtre Hervé Benoît, officiant à la Basilique de la Fourvière, à Lyon, a jugé opportun de comparer les victimes du Bataclan... à leurs assassins. Parce qu’ils étaient venus écouter le groupe de rock Eagles of Death Metal ce vendredi 13 novembre au Bataclan, l’homme de foi a en effet écrit que les membres du public "invoquaient le diable en rigolant".

Une pétition, créée sur change.org en réaction à cette chronique nauséabonde, a recueilli en quelques heures plus de 42.000 signatures. Son but ? Demander la destitution du prêtre auprès de ses supérieurs hiérarchiques, le cardinal Philippe Barbarin et l'archevêque de Bourges, Armand Maillard.

Temps de prière et de réflexion

La mobilisation, vive et populaire, a porté ses fruits. Après une longue semaine de silence, le cardinal Philippe Barbarin s'est enfin exprimé sur Twitter ce vendredi matin. Il annonce avoir relevé le prêtre Benoît "de ses différentes charges pastorales au diocèse de Lyon" et lui conseille de "se retirer dans une abbaye pour prendre un temps de prière et de réflexion".

EN SAVOIR + >> Attentats du Bataclan : un prêtre qualifie les victimes de "morts-vivants" qui aiment "le diable"

Contacté par metronews, le prêtre Hervé Benoît n'a pas donné suite à nos sollicitations. 

EN SAVOIR +
>> Suivez avec nous les événements en direct
>> Une pétition contre le prêtre qui avait insulté les victimes du Bataclan > > Appels au meurtre contre des "beurettes" : l'autre visage de Chronic 2 Bass, l'auteur du coup de gueule contre les terroristes > > Attentats : Cazeneuve n'exclut pas une prolongation de l'état d'urgence

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter