Le prix des cigarettes augmentera d'un euro en moyenne le 1er mars prochain

DirectLCI
TABAC - Le prix des paquets de cigarettes augmentera de nouveau en mars prochain. Ainsi, il faudra débourser 8 euros pour acheter un paquet de Marlboro Rouge ou de Gauloise blondes. Une nouvelle hausse qui illustre la volonté du gouvernement de faire chuter la consommation de tabac en France.

Le gouvernement veut donner un coup d'arrêt à la consommation de tabac en France. Pour cela, il a décidé d'augmenter régulièrement le prix des cigarettes. Et la prochaine hausse aura lieu le 1er mars prochain.  Ce dimanche a été publié au Journal Officiel un arrêté de 78 pages émanant du ministère de l'Action et des comptes publics homologuant les nouveaux prix de détail fixés, marque par marque, par les industriels après la hausse des taxes applicable elle aussi au 1er mars. 


Selon l'arrêté, le paquet de 20 Marlboro rouge et Gold, qui était à 7,30 euros, va passer à 8 euros, le numéro un du marché français ayant décidé d'absorber lui-même une partie de la hausse des taxes. Les paquets de Philip Morris, de Camel et de Gauloise blonde passeront aussi à 8 euros. 


En entrée de game, les Lucky Strike Red qui étaient à 6,80 euros passent à 7,80 euros, tout comme les Winfield et Winston rouge. La Chesterfield red passe à 7,80 euros, contre 7 euros aujourd'hui.

La deuxième hausse en quelques mois

Il s'agira de la deuxième hausse depuis l'arrivée du nouveau gouvernement après quatre années de stabilité. En novembre, le prix du paquet avait augmenté en moyenne de 30 centimes d'euros. La dernière hausse significative des prix du tabac remontait à janvier 2014, à hauteur de 20 centimes de plus par paquet.


Eric Sensi-Minautier, directeur des affaires publiques de British American Tobacco (BAT), quatrième sur le marché français des cigarettiers, a dit à l'AFP : "Nous estimons que cette hausse de 1 euro en moyenne par parquet contribuera à faire baisser les ventes légales de tabac de 10 à 15% en 2018 par rapport à 2017."


L'an passé, les ventes ont reculé de 1,49% en volume, selon le fournisseur de la quasi-totalité des buralistes, un an après l'entrée en vigueur du paquet dit neutre en France. Néanmoins, la consommation ne baisse pas dans les mêmes proportions que les hausses de tarif appliquées régulièrement depuis une quinzaine d'années en France, en raison notamment du développement d'un "marché parallèle" qui a "pris le relais" des buralistes, souligne un spécialiste du secteur.


Cette hausse des prix, pas sans conséquence sur le budget des Français (elle explique, parmi d'autres facteurs et selon les calculs de l'OFCE, le fait que le budget 2018 n'avantage pas tant que ça les ménages les plus modestes), sera suivie par d'autres puisque les paquets de cigarettes devraient atteindre 10 euros en 2020.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter