Le roi Salmane d'Arabie saoudite quitte la Côte d'Azur et poursuit ses vacances au Maroc

Le roi Salmane d'Arabie saoudite quitte la Côte d'Azur et poursuit ses vacances au Maroc
SOCIÉTÉ

DÉPART - Le roi d'Arabie saoudite, dont les exigences avaient fait polémique, a quitté sa luxueuse villa de Vallauris plus tôt que prévu. Il s'est envolé ce dimanche vers Tanger, au Maroc.

Ses huit jours passés dans le sud de la France auront beaucoup fait parler. Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, le roi d’Arabie saoudite, a quitté ce dimanche la France, s'envolant de l'aéroport de Nice en direction de Tanger, au Maroc, a indiqué à l’AFP Philippe Castanet, sous-préfet des Alpes-Maritimes.

Un départ prématuré, puisque le roi d'Arabie saoudite était initialement censé séjourner en France du 20 juillet au 20 août. Si la préfecture des Alpes-Maritimes n'a pas été en mesure d'indiquer si Salmane ben Abdelaziz Al Saoud comptait repasser dans sa villa de Vallauris cet été, les autorités françaises ont précisé que cette hypothèse était peu probable.

Un départ lié à la polémique ?

Et si l'on imagine que les charmes du Maroc et de Tanger ont eu de quoi attirer le roi, difficile de ne pas se poser la question d'un éventuel lien avec la polémique ayant entouré son passage en France ces derniers jours. Le dispositif de sécurité mis en place pour sa venue ainsi que la privatisation d'une plage au pied de sa villa de Vallauris avaient déclenché une vive polémique. Jean-Pierre Pernaut, de son côté, s'était autorisé un  petit dérapage à ce sujet sur Facebook .

L’entourage du roi avait d'ailleurs fait part de son mécontentement à l’égard de cet accueil pas vraiment royal. Rien n’indique officiellement néanmoins que le départ du souverain soit lié à cette levée de boucliers.

EN SAVOIR +
>> 
Jean-Pierre Pernaut s'emporte contre la privatisation de la plage de Vallauris
>> 
Plage privatisée pour le roi saoudien : et maintenant, une femme CRS priée de quitter les lieux ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent