Le Vatican ferme la porte à la bénédiction des unions homosexuelles, qualifiées de "péché"

Le blason du Vatican, place Saint-Pierre, en 2014 (image d'illustration).

HOMOPHOBIE - En octobre, le Pape François se déclarait favorable aux unions civiles pour les couples homosexuels. Le Vatican a réaffirmé ce lundi que l'Église ne pouvait bénir les mariages entre personnes du même sexe.

L’Église catholique réaffirme son dogme. Ce lundi, la Congrégation pour la doctrine de foi, émanant du Vatican, a soutenu l’impossibilité les couples du même sexe de recevoir les sacrements du mariage. À la question savoir si "l’Église [dispose] du pouvoir de bénir" de telles unions, le document, signé par le cardinal Luis Ladaria, tranche : "Non."

Ces éléments se trouvent au service d’une union non ordonnée au dessein du Créateur- Responsum de la Congrégation pour la doctrine de la foi

"Dans certains milieux ecclésiaux se diffusent aujourd’hui des projets et des propositions de bénédictions pour les unions entre personnes du même sexe", indique la Congrégation en préambule du texte. La position officielle du Saint-Siège est toutefois que "l’Église ne dispose pas, ni ne peut disposer, du pouvoir de bénir les unions de personnes de même sexe dans le sens ci-dessus indiqué".

"Il n’est pas licite de donner une bénédiction aux relations ou partenariats, même stables, qui impliquent une pratique sexuelle hors mariage, comme c’est le cas des unions entre personnes du même sexe", poursuit le texte, excluant explicitement les couples homosexuels.

"Péché"

Par ailleurs, la note, qui précise que le Pape François a été informé et a consenti à la publication, relaie la position classique de l’Église concernant l’homosexualité. "Il [Dieu, NDLR] ne bénit pas et ne peut pas bénir le péché : Il bénit l’homme pécheur, afin que celui-ci reconnaisse qu’il fait partie de son dessein d'amour et se laisse changer par Lui", affirme la Congrégation.

Lire aussi

Il y a cinq mois, le Pape François estimait que "les personnes homosexuelles ont le droit d'être en famille" tout comme "le droit à être couvertes légalement" au sein d’une union civile. Cette position avait déclenché la polémique. Le Vatican avait alors déclaré que ces propos ne remettaient pas en cause le dogme établi concernant le mariage entre un homme et une femme.

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter