L'enseignement moral et civique : une vraie nouveauté ?

SOCIÉTÉ

PROGRAMME - Les cours de "morale laïque", initiés par Vincent Peillon en 2013, font leur rentrée à l'école cette année. Devenus "enseignement moral et civique", ils reprennent en substance ...des programmes déjà existants.

Rien de neuf sous le soleil de septembre. En cette rentrée 2015, vos chères têtes blondes, de la primaire au lycée, assisteront à un nouveau cours intitulé : "enseignement moral et civique" (EMC). Nouveau, vraiment ?

Car cette nouvelle matière, non contente de se substituer aux horaires d'Education Civique, Juridique et Sociale (ECJS) – soit une heure tous les quinze jours, au lycée – semble également s'inspirer très largement de son programme . En seconde, on étudie l'Etat de droit, l'année suivante, c'est au tour de la citoyenneté et des institutions. Enfin, en Terminale, il faut se concentrer autour de la bioéthique, du pluralisme des croyances et de la laïcité.

Un enseignement dont seul le nom change, qui est souvent présenté comme une réaction directe aux attentats du 7 janvier - et une manière de ramener en force le débat sur la laïcité au sein de l'école. La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem promouvait ainsi en janvier l'enseignement de la laïcité comme une "priorité" au sein du "parcours éducatif" . Mais rappelons que l'EMC a été mis sur les rails en juillet 2013, sous l'impulsion de Vincent Peillon, à l'époque en charge de l'Education nationale. Prévu dès le début pour la rentrée 2015, il portait alors le nom de "Cours de morale laïque".

"Au lycée, ça ne change rien"

Vincent Capdepuy, professeur d'histoire-géographie dans un lycée à la Réunion et membre de l'association "Aggiornamento Histoire-géographie", a fait sa rentrée depuis trois semaines. Chargé des cours d'enseignement moral et civique, il affirme à metronews : "Au lycée, ça ne change rien. Ces cours prennent simplement la place de l'ECJS. L'égalité, les discriminations, les libertés et la laïcité sont des thèmes qu'on retrouve dans les anciens programmes."

Le professeur de terminer : "Là où l'introduction de l'EMC induit des changements, c'est dans les filières technologiques, où il n'existait tout simplement pas avant. Dans ces classes-là, les heures dédiées à l'enseignement moral et civique empiètent sur les autres matières."

EN SAVOIR + >> Les cours de morale laïque dès la rentrée 2015, annonce Vallaud-Belkacem

Lire et commenter