Leonarda : la famille Dibrani ne reviendra pas en France

Leonarda : la famille Dibrani ne reviendra pas en France

DirectLCI
JUSTICE - Le tribunal administratif de Besançon a rejeté mardi la requête de la famille Dibrani, expulsée vers le Kosovo en octobre, en vue d'obtenir un titre de séjour en France.

Pas de retour en France pour Leonarda. Le tribunal administratif de Besançon a rejeté mardi matin la demande de la famille Dibrani visant à faire annuler le refus de titre de séjour. La justice a notamment motivé sa décision par l'absence "d'obstacle à la reconstitution de la cellule familiale au Kosovo" où elle vit désormais et le manque "de perspectives d'insertion économique et sociale en France" des parents.

Possibilité de faire appel

"Si la décision est négative, je me pends", menaçait Leonarda hier contactée à Mitrovica par  metronews . "Mon père a vécu au Kosovo quand il était petit, mais nous sommes italiens. Nous ne sommes pas kosovars!", poursuivait la jeune Rom. Une ligne de défense plaidée, en vain, par leur avocate : six des enfants Dibrani nés en Italie, un en France, aucun dans le pays où ils ont été renvoyés le 9 octobre dernier. Le père de Leonarda avait en effet menti à l'administration sur leur nationalité afin d'obtenir l'asile en France. Stratégie perdante.

Le tribunal administratif de Besançon a donc suivi les conclusions du rapporteur public qui s'était prononcé contre leur retour lors de la première audience, estimant que le préfet du Doubs n'avait "commis aucune erreur manifeste d'appréciation sur la situation personnelle des requérants" quand il a ordonné leur reconduite à la frontière. La famille Dibrani a encore la possibilité de faire appel devant la Cour administrative d'appel de Nancy.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter