"Jungle" de Calais : les 3 questions les plus posées sur Google

"Jungle" de Calais : les 3 questions les plus posées sur Google

GOOGLE - Alors que commence le démantèlement de la "jungle de Calais", nous avons cherché, en partenariat avec Google, quelles étaient les questions les plus posées sur une zone que certains considèrent comme le plus grand bidonville d'Europe.

Sur Google, beaucoup de questions se posent sur le démantèlement de la "Jungle de Calais" qui a débuté ce lundi 24 octobre. Voico les trois interrogations arrivées en tête dans le moteur de recherche depuis une semaine.

Pourquoi dit-on "jungle" de Calais ?

A l'origine, ce sont deux migrants, un Iranien et un Afghan, qui auraient utilisé ce terme pour désigner le camp. En persan, le mot "jangal" signifie tout simplement "forêt", est s'est donc adapté à la zone en question, qui recouvraient jusqu'alors un terrain abandonné à la végétation. Aujourd'hui les occupants eux-mêmes utilisent le terme anglais de "jungle".

Lire aussi

    Combien de migrants y a-t-il dans la "jungle" de Calais ?

    Ils sont entre 6.500 et 9.000 migrants à occuper la jungle de Calais selon les chiffres officiels ou les associations. Parmi eux, on compte entre 900 et 1.200 mineurs. 

    Lire aussi

      Qui a décidé le démantèlement dans la "jungle" de Calais ?

      Début septembre, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé la poursuite du démantèlement de la "jungle" de Calais, après une première évacuation de la zone sud et nord du camp. Près de deux mois plus tard, le 18 octobre, le tribunal adminstratif a validé l'opération, rejetant ainsi le recours de onze associations qui la contestaient. 

      Lire aussi

        En vidéo

        Démantèlement de la "Jungle" : Départ des premiers migrants à bord d'un car

        Sur le même sujet

        Les articles les plus lus

        "Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

        Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

        VIDÉO - Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

        EN DIRECT - Covid-19 : l’Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu’à fin 2022

        Vaccination : le calendrier accélère, les dates clés pour s'y retrouver

        Lire et commenter

        LE SAVIEZ-VOUS ?

        Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

        Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.