Les 4 personnes atteintes de chikungunya à Montpellier vont bien

SOCIÉTÉ
ÉPIDÉMIE - Quatre personnes ont contracté le virus du chikungunya après avoir été piquées par des moustiques tigres à Montpellier. Elles vont bien et sont pour certaines déjà guéries, selon l'Agence régionale de santé.

En plus du virus Ebola, faut-il craindre les moustiques tigres ? Quatre personnes ont contracté le virus du chikungunya après avoir été piquées par des moustiques tigres à Montpellier, révèle France 3 ce mardi.

Touchées à tour de rôle

Ces quatre personnes, toutes de la même famille et âgées d'une quarantaine à une soixantaine d'années, ont été piquées par des moustiques tigres dans le centre-ville de la capitale de l'Hérault.

L'Agence régional de Santé a annoncé lors d'une conférence de presse dans l'après-midi que ces patients, qui ont présenté symptômes de la maladie à tour de rôle, le premier vers la mi-septembre et le dernier à la mi-octobre, allaient "bien et sont guéries ou en phase de guérison". Selon l'ARS, qui se veut rassurante, "une personne contaminée, dite virémique, revenant d'une zone à risque a certainement été piquée par un moustique à Montpellier, l'insecte devenant lui même un vecteur de contamination", explique le site de Midi Libre .

EN SAVOIR +
>> Chikungunya : nos conseils pour se protéger du moustique tigre
>> Epidémie de chikungunya : voici quels sont les symptômes
>> La page officielle sur le site du ministère de la Santé

Sur le même sujet

Lire et commenter