"Les accords toltèques" : tout comprendre aux 4 règles de vie de ce best-seller

SOCIÉTÉ

MIEUX VIVRE - Vous en avez très certainement entendu parler, et pour cause, il s'agit d'un best-seller réédité années après années et dont le succès n'a jamais été démenti depuis sa sortie. Ce livre s’intitule "Les quatre accords toltèques : la loi de la liberté personnelle" et caracole en tête des ventes sur les sites spécialisés.

Vous avez peut-être déjà vu cette couverture, dans les transports en commun ou au détour d'une librairie spécialisée : Les quatre accords toltèques : la loi de la liberté personnelle. Derrière ce titre, c'est tout un pan de la culture ancestrale mexicaine qui est déroulé, des préceptes en forme de code de conduite qui nous permettraient d'accéder au bonheur. 

Réunis dans un livre, vendu à plusieurs millions d'exemplaires à travers le monde, par Don Miguel Ruiz, un neurochirurgien devenu chaman, ces accords toltèques sont, selon l'auteur, la clé pour faire de nous des personnes heureuses et en accord avec nous-mêmes. Alors quels sont ces fameux accords toltèques ? 

L’auteur part du principe que nous sommes conditionnés à fonctionner de telle ou telle manière par notre éducation, les croyances de nos parents et parfois même, les nôtres. Un conditionnement qui, de façon inconsciente, nous enfermerait dans un cercle pas franchement vertueux pour notre épanouissement. En d'autres termes, notre éducation et notre environnement déclenchent chez nous des frustrations et des difficultés relationnelles que nous pouvons éviter et contourner, si nous appliquons à la lettre, ces préceptes issus des ancêtres des Aztèques. Ceux-ci sont censés nous "rééduquer" dans notre fonctionnement, notre prise de parole, notre mode de pensée et de fonctionnement. Un formule miracle ? Explications. 

Accord 1 : Que votre parole soit impeccable

L'idée 

Pour l'auteur, il s'agit d'un précepte primordial. "Il est si important qu'à lui seul il vous permettra de transcender votre vie actuelle pour parvenir à ce niveau que j'appelle le paradis sur Terre", dit-il. Par "impeccable", Miguel Ruiz entend qu'il faut parler "sans pêché", selon les racines latines du mot. C'est-à-dire qu'il ne faut pas juger autrui, dire ce que nous pensons, ou colporter des rumeurs car en faisant cela, nous agissons contre nous-même. En supprimant ces pensées et ces paroles de notre esprit et dans nos relations, on adoucit notre rapport aux autres et nous nous en portons mieux. 

Comment le mettre en pratique au quotidien ? 

Au début, cela risque d'être un peu difficile, surtout si nous n'êtes pas dans des dispositions optimales, mais pourquoi ne pas essayer. Au quotidien, il faudra essayer de supprimer les paroles méchantes ou dévalorisantes qui visent nos collègues de travail, nos connaissances et nous-même. 

En gros, si vous avez cassé votre téléphone ou si quelqu'un s'est trompé dans une mission, évitez de vous dire "quel idiot" ou "quelle nulle". En revanche, dites-vous que ce sont des choses qui arrivent et discutez des difficultés avec votre entourage professionnel, cela devrait vous permettre d'appréhender les choses d'un autre œil, avec un recul très certainement plus sain. 

Lire aussi

Accord 2 : Ne jamais prendre les choses personnellement

L'idée 

Selon Miguel Ruiz, il ne faut jamais prendre aucune situation personnellement. "Lorsqu'on fait de tout une affaire personnelle, on part du principe que l'autre sait ce qu'il y a dans notre monde, et on essaie d'opposer notre monde au sien", écrit-il. Poussant son raisonnement encore plus loin, il explique même que si nous sommes insultés par quelqu'un dans la rue, ça n'a certainement rien à voir avec nous car cette personne est conditionnée et programmée depuis son enfance. "S'accorder de l'importance, se prendre au sérieux, ou faire de tout une affaire personnelle, voilà la plus grande manifestation d'égoïsme, puisque nous partons du principe que tout ce qui arrive nous concerne", analyse le chaman. Se résoudre à ne pas être le centre d'attention nous aiderait à nous éloigner de bien des conflits. 

Comment le mettre en pratique au quotidien ? 

Vous les avez bien vus, Antoine et Marjorie, vers 11h du matin, après la réunion. Ils discutaient ensemble à voix basse et vous en êtes certain : ils parlaient de vous ou de votre travail. Comment en êtes-vous sûr ? Une intuition, comme ça. Quelques heures plus tard, vous apprenez qu'on vous décharge d'un dossier à leur profit et vous prenez cela comme une agression personnelle. 

Mais si on veut mettre en application cet accord toltèque, il faut prendre un peu de hauteur sur la situation et être capable de se dire que finalement Antoine a peut-être récupéré votre dossier car votre supérieur a jugé que vous aviez déjà bien assez de travail comme ça, ou qu'il est plus expert que vous sur le sujet. Dites-vous, même si ce n'est pas si facile, que vous n'êtes pas la cause des faits et gestes de vos collègues ou ceux qui vous entourent.

Lire aussi

Accord 3 : Ne jamais faire de suppositions

L'idée 

"Le problème des suppositions est que nous croyons que ce sont des vérités. Chaque fois qu'on fait des suppositions, qu'on prête des intentions à autrui, on crée des problèmes", indique Miguel Ruiz. Selon lui, supposer quelque chose que nous ne savons pas peut nous mettre dans une situation très inconfortable car "nous imaginons quant aux raisons d'agir d'autrui, nous les interprétons de travers, nous en faisons une affaire personnelle, et nous finissons par créer tout un drame pour rien du tout".

Comment le mettre en pratique au quotidien ?

Vous avez croisé l'un de vos collègues dans le couloir et il ne vous a pas dit bonjour. Inévitablement, vous pensez qu'il vous fait la tête ou qu'un mauvais coup se trame dans votre dos. Bref, vous êtes un peu parano, mais rassurez-vous, ça se soigne. Et très bien. Et si à la place de vous dire qu'il mijote un mauvais coup ou qu'il vous ignore, vous lui demandiez plutôt s'il y a un problème entre vous et s'il va bien ? Place à la clarté et à la communication. De fait, vos suppositions seront balayées par des vérités, peut-être pas toujours bonnes à entendre mais au moins, les choses seront claires dans vos relations. 

Voir aussi

Accord 4 : Faites toujours de votre mieux

L'idée 

"Il ne reste plus qu'un seul accord, mais c'est celui qui transforme progressivement les trois autres en habitudes solidement ancrées en nous. Le quatrième accord concerne l'application des trois premiers : faites toujours de votre mieux", dit l'auteur. Pour Miguel Ruiz, il faut s'appliquer dans tout ce que l'on entreprend afin de ne pas avoir de regret, de culpabilité, de frustration... Donnez-vous à fond dans ce que vous entreprenez, au moins, vous n'aurez pas la très désagréable sensation du "j'aurais dû". De même, Ruiz indique qu'il faut agir "simplement pour le plaisir d'agir" : "Si on aime ce qu'on fait, si on fait constamment de son mieux, alors on jouit pleinement de la vie. On s'amuse, on ne s'ennuie pas, on n'est pas frustré." Dont acte. 

Comment le mettre en pratique au quotidien ? 

Vous cumulez les missions et les casquettes. Vous travaillez dans une start-up, êtes marié(e), avez deux enfants... Bref, vous avez parfois l'impression d'en faire toujours plus mais vous êtes épuisé(e). Là l'idée est de ne pas en faire plus mais de faire mieux. Faire mieux pour soi. Alors pourquoi ne pas prendre quelques minutes pour faire le point sur ce qui vous use ? Est-ce le rythme ? Sont-ce les transports en commun ? Vos enfants ou votre conjoint(e) voire vos collaborateurs vous en demandent énormément et vous culpabilisez peut-être de ne pas être à la hauteur... 

Faites le point, mettez des mots dessus et priorisez vos charges. Dites-vous surtout que vous devez être bienveillant avec vous-même, que vous ne devez pas prendre les choses personnellement, même si on vous le reproche et que vous faites de votre mieux pour ceux que vous aimez ou pour la bonne marche de votre entreprise. Finalement, mettez les trois premiers accords en route et vous verrez que le quatrième coulera de source. Enfin ça, c'est Miguel Ruiz qui le dit. "Lorsque vous prendrez l'habitude de mettre en pratique ces nouveaux accords, votre mieux deviendra encore meilleur qu'il n'était."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter