Les aînés seraient les plus intelligents des fratries selon une étude

Les aînés seraient les plus intelligents des fratries selon une étude

SCIENCE - Une nouvelle étude de l'Université d'Edimbourg vient corroborer d'autres travaux menés sur le sujet. Les scientifiques ont établi que l'aîné d'une famille était bien plus malin que ses frères et soeurs. La raison ? Il a été celui qui a été le plus stimulé intellectuellement.

Ce n'est pas un sujet d'étude tout à fait nouveau, mais son résultat accrédite probablement le sérieux et les résultats des travaux précédemment menés. Cette étude, publiée dans le Journal of Human Resources et menée conjointement par l'Université d'Édimbourg ainsi que l'Université de Sydney s'est basée sur les données récoltées par le Département du Travail américain. 

Les chercheurs ont démontré que les aînés ont de plus grandes facilités car ils ont été stimulés dès leur plus jeune âge par leurs parents. Si tous les enfants d'une même famille ont reçu la même affection, les premiers-nés ont plus été éveillés intellectuellement que leurs frères et soeurs et l'attention parentale n'a pas été "divisée". Ce qui leur a permis de développer une plus grande habileté en terme de raisonnement.

Les parents changent de comportement avec leurs enfants

L'étude a démontré que les premiers nés affichaient un score plus élevé que leurs frères et sœurs dans les tests de QI et ce, dès l'âge d'un an. Les résultats ont montré que les avantages intellectuels dont jouissent les premiers frères et sœurs démarrent très tôt dans la vie. L'explication est finalement assez simple : les parents ont changé de comportement avec leurs enfants, au fil des naissances. Selon les chercheurs, ils ont offert moins de stimulation intellectuelle, comme la lecture, l'apprentissage de la musique etc. aux cadets et aux benjamins. 

 Avec l'âge, tout cela est de plus en plus flagrant et un fossé se creuse entre les membres de la fratrie, comme l'ont montré les épreuves incluant les capacités orales et de compréhension, les exercices de mathématique ou encore la lecture. Les résultats obtenus expliquent en partie, selon les chercheurs, le fait que les aînés de la famille ont souvent de meilleurs salaires et font de meilleures études que les autres une fois devenus adultes.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Saône-et-Loire : une adolescente meurt électrocutée avec le chargeur de son téléphone portable

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.