Les attentats font chuter le tourisme en France

SOCIÉTÉ

EN BERNE - Les récents attentats qui ont frappé la France ont eu des conséquences sur le tourisme. Le nombre de nuitées de touristes étrangers a baissé de 10% en six mois.

Le nombre de nuitées de touristes étrangers en France a baissé en moyenne de 10% au cours des six premiers mois de l'année, a assuré ce dimanche le secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur et de la promotion du tourisme dans une interview au JDD . En cause : les récents attentats et la crainte de nouvelles attaques.

"Une clientèle à fort pouvoir d'achat a réagi aux attentats"

"Une clientèle à fort pouvoir d'achat en provenance des Etats-Unis, d'Asie ou du Golfe a fortement réagi aux attentats, a déclaré Matthias Fekl. Les hôtels haut de gamme souffrent davantage. Heureusement 80% des visiteurs sont des Européens qui maintiennent leurs vacances."

A LIRE AUSSI >>  Le château de Versailles évacué après une fausse alerte au colis suspect

L'année dernière, 85 millions de visiteurs étrangers se sont rendus dans l'Hexagone, selon le Journal du dimanche qui cite une étude. Les chiffres de 2016 connaîtront certainement un fléchissement : une baisse de 20% de réservations de vols vers la France a été enregistrée pour les mois d'août et septembre.

Des mesures pour soutenir l'activité touristique

Mais Matthias Fekl maintient l'ambition, "confirmée en conseil des ministres", de 100 millions de touristes en 2020. "En 2015, la France a battu un record de fréquentation alors qu'il y avait déjà des attentats. Les médias du monde entier ont montré l'unité du peuple français. Soyons fiers de notre art de vivre. Bien sûr la concurrence des autres pays est rude. La France doit rester la première destination mondiale avec une offre variée, à la fois haut de gamme et populaire, culturelle, gastronomique, sportive."

Ce dernier a rappelé avoir annoncé le 18 juillet à Nice, quatre jours après l'attentat qui a fait 85 morts sur la Promenade des Anglais, différentes mesures, dont le report de remboursement de prêts, l'étalement des échéances sociales et fiscales pour soutenir l'activité touristique dans le sud-est de la France.

EN SAVOIR + >>  Après l'attentat de Nice, la saison touristique fortement compromise

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter