Tabac : les buralistes obtiennent une hausse de leur rémunération

DirectLCI
NÉGOCIATIONS - Les discussions engagées entre le gouvernement et les buralistes ont débouché sur un accord : ils toucheront désormais 8 % et non plus 7, 9% net du prix du paquet.

C’est officiel. Les buralistes ont gagné. Le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, a annoncé vendredi aux buralistes une hausse de leur rémunération sur cinq ans. Cet accord a été conclu dans le cadre de la renégociation du contrat d'avenir, qui était négocié depuis septembre avec l'État. 


Les buralistes obtiennent donc une hausse de la marge qu'ils perçoivent sur la vente de tabac, qui passera de 6,9% à 8% net du prix du paquet entre 2017 et 2021. L'idée est de compenser la perte de leur rémunération liée notamment aux paquets neutres et aux politiques de lutte contre le tabagisme... mais qui est aussi un petit geste du gouvernement pour redorer son image auprès d’une profession mécontente depuis des mois, et qui voit passer des milliers d'électeurs potentiels chaque jour. 

Les fabricants de tabac paient

Depuis début septembre, les 25.000 buralistes avaient entamé la renégociation de leur contrat d'avenir avec l'Etat, demandant en particulier une évolution de cette marge appelée remise. 


Cette aide se ferait sans hausse de prix pour le consommateur : ce serait en fait une nouvelle taxe prélevée sur le chiffre d’affaires des fabricants de tabac. Ces contrats d'avenir incluent également une aide financière apportée auxburalistes dont le chiffre d'affaires a baissé en raison de la politique de lutte contre le tabagisme. Le troisième contrat, qui expire au 31 décembre, aura duré cinq ans, avec une dotation de 260 millions d'euros, contre 520 millions d'euros pour le deuxième et 630 millions d'euros pour le premier.

En vidéo

VIDEO. Pourquoi le paquet neutre complique la vie des buralistes

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter