Les députés rendent les "doggy-bags" obligatoires dans les restaurants

Les députés rendent les "doggy-bags" obligatoires dans les restaurants

GASPILLAGE - L'Assemblée nationale a adopté dimanche un amendement à la loi agriculture et alimentation, actuellement à l'examen. Il rend obligatoire la mise à disposition de "doggy-bags" par les restaurants à leurs clients à partir du 1er juillet 2021 pour leur permettre de repartir avec les restes de leurs repas.

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, les députés veulent des "doggy-bags" dans tous les restaurants. L'Assemblée nationale a en effet voté ce dimanche un amendement à la loi agriculture et alimentation, qui rend obligatoire, à partir du 1er juillet 2021, la mise à disposition par les restaurants de boîtes permettant aux clients d'emporter les restes de leur repas.

"L'amendement doggy-bag" avait déjà été voté en avril par la commission développement durable de l'Assemblée nationale, sur proposition de députés La République en Marche, qui proposaient de rendre obligatoires d'ici 2025 des emballages recyclables à fournir aux clients. 

En vidéo

VIDÉO - Une minute pour comprendre le gaspillage alimentaire annuel en France

Lire aussi

Chaque année, en moyenne, 21 kilos de nourriture par personne sont jetés dans la restauration collective et commerciale. À domicile, la moyenne grimpe à 29 kilos par an et par personne. Pour enrayer ce gaspillage, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) avait déjà proposé en 2014 à ses adhérents de faire la promotion des "doggy-bags", avec un succès très relatif. Seulement une dizaine de milliers avaient été distribués. 

Pour de nombreuses raisons, les clients n'avaient pas été séduits : "pas dans la culture française", "pas la même taille de portions qu'aux Etats-Unis" ou la peur de passer pour un "radin". Les mentalités vont-elles changer plus facilement en rendant le dispositif obligatoire ? Réponse en 2021, si l'amendement est conservé par le Sénat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : Les volleyeurs français peuvent rêver de quarts de finale

Variant Delta : les personnes vaccinées pourraient autant le transmettre que les non-vaccinées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.