Les élevages de poules en cage dans le collimateur de L214 : une nouvelle vidéo choc commentée par Sophie Marceau

DirectLCI
ANIMAUX - L’association de défense du bien-être animal a rendu public cette semaine une 3e vidéo dénonçant les conditions d'élevage des poules pondeuses. Par la voix de Sophie Marceau, L214 demande d’inscrire l’interdiction des cages à l’occasion de l’examen du projet de loi sur l’Agriculture en séance publique à l’Assemblée nationale à partir du 22 mai.

Des cadavres entassés dans un seau, en état de décomposition. Des bêtes cette fois-ci vivantes, mais déplumées, aux os qui apparaissent lorsque les ailes se déploient. Des carcasses de poules qui se décomposent au milieu de poules vivantes. Des bêtes sans musculatures, atrophiées.  L’association de défense de la cause animale L214 a mis en ligne ce dimanche une nouvelle vidéo, portant sur les conditions de vie de poules dans un élevage industriel, dans les Côtes-d’Armor. 


Les images, percutantes, sont commentées par l’actrice Sophie Marceau : "Ces oiseaux n’auront jamais connu le ciel, le soleil, ni même l’herbe. Seulement le contact dur et inconfortable du sol grillagé de leur cage. Dans ces cages surpeuplées, les poules sont privées de comportements essentiels comme explorer leur environnement, gratter le sol, étendre leurs ailes tout simplement… ", indique l’actrice. "Dans cet élevage, de nombreuses poules meurent. Mais tous les corps ne sont pas ramassés et certains sont laissés dans les cages où ils finissent par se décomposer. D’autres sont même à l’état de fossile, gisant parmi les survivantes" dénonce Sophie Marceau/

C’est la troisième vidéo en quelques jours, diffusée par L 214. En début de semaine dernière, lundi, elle a ainsi ciblé un site d'élevage industriel de 460 000 poules pondeuses dans la Somme produisant des œufs pour Matines, premier producteur d’œufs français. Jeudi dernier, c'était dans la Manche. Là aussi, les images montrent des centaines de cages empilées et alignées dans d’immenses bâtiments fermés. "La promiscuité favorise les comportements d’agression et de piquage", constate l’association. "Après seulement quelques mois dans les cages, l’état de santé des poules est dégradé, certaines sont fortement déplumées, d’autres agonisent piétinées par leurs congénères, de nombreuses sont mortes."


En 2016, des images du même type sorties par L214 avaient ont conduit à la fermeture d’un élevage de 200.000 poules élevées en cage dans l’Ain. En décembre 2017, Stéphane Bern invitait le président de la République à interdire l’élevage en cage en présentant la vidéo d’une enquête dans un hangar de 130 000 poules dans les Côtes-d’Armor. 

Nous comptons sur vous pour mettre fin à ce supplice Sophie Marceau

Si l’association multiplie les vidéos choc sur ce sujet, c’est parce qu’elle souhaite faire pression sur les députés, afin qu’ils inscrivent l’interdiction des cages dans la loi à l’occasion de l’examen du texte du projet de loi Agriculture, en séance publique à l’Assemblée nationale à partir du 22 mai. Le projet de loi Agriculture : équilibre des relations commerciales dans le secteur agroalimentaire contient un chapitre nommé "Respect du bien-être animal". Mais L214 estime que cet article 13, est "vide de mesures sur les conditions de vie, de transport ou de mise à mort des animaux." "Les amendements favorables aux animaux déposés lors de l’examen en commission en avril dernier ont tous été rejetés par le rapporteur et le ministre de l’Agriculture", rappelle-t-elle encore.


Dans le film de ce dimanche, Sophie Marceau s’adresse d’ailleurs aux députés : "Dans quelques jours, à l’Assemblée nationale, vous serez amenés à vous prononcer pour ou contre l’interdiction de l’élevage des poules en cage. Nous comptons sur vous pour mettre fin à ce supplice vécu chaque année par 33 millions de poules pondeuses. 90 % des Français souhaitent cette interdiction."


Via son site, L214 invite aussi les internautes à solliciter le président de la République, et les députés pour qu'ils inscrivent l’interdiction des cages dans la loi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter