Mort de Véronique Colucci, l'ex-femme de Coluche qui poursuivait son combat au sein des Restos du cœur

DirectLCI
DÉCÈS - Véronique Colucci, qui poursuivait le combat humanitaire de son défunt mari Coluche au sein des Restos du cœur, est morte, annonce ce vendredi matin l'association dans un communiqué. Elle avait 69 ans.

Elle figurait sur la liste des promus de la Légion d'honneur du 1er janvier dernier au grade d'officier. Véronique Colucci, administratrice des Restos du coeur et veuve de Coluche, est décédée à l'âge de 69 ans, annoncent ce vendredi matin les Restos du cœur. C'est elle qui, en 1987, avait relancé l'idée d'une deuxième campagne après le décès de l'humoriste l'année précédente. Elle demande alors "le soutien de quelques personnalités qui répondent présent pour une seconde opération médiatique", peut-on lire sur la page consacrée aux Enfoirés sur le site d'Universal. 

En vidéo

REPORTAGE - Décès de Véronique Colucci : la réaction aux Restos du coeur

Trente ans plus tard, en novembre 2017, elle était photographiée aux côtés du président Emmanuel Macron pour le lancement de la 33e campagne d'hiver de l'association. "Tant qu'il y a de la misère et comme en ce moment on la dénombre énormément et que les conditions climatiques ne sont pas idéales, si on a une quelconque conscience, ça nécessitait de continuer", expliquait-elle en janvier 2017 à France Bleu Toulouse, où se tenait le spectacle des Enfoirés. "On n'a peut-être pas son talent médiatique ou son humour, mais on a sa ténacité", disait-elle de Coluche trois ans plus tôt aux DNA.

Parisienne pur jus, elle devient journaliste et rencontre Coluche alors qu'elle doit écrire un article sur le Café de la Gare, où il se produit. Coup de foudre. Le couple aura deux enfants, Romain et Marius. Après sa séparation, Véronique Colucci reste dans le domaine artistique en tant qu'attachée de presse de films. Elle produit également des courts-métrages publicitaires et des clips, se souvenait-elle pour Paris Match en 2014. Un rôle de l'ombre, une nouvelle fois, pour celle qui aura été jusqu'à sa disparition la locomotive d'une des œuvres de charité les plus actives en France.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter