Les femmes les plus influentes sur Internet sont...

Les femmes les plus influentes sur Internet sont...

DirectLCI
EXCLUSIF METRONEWS - A l'occasion de la Journée de la femme, metronews publie pour la troisième année consécutive le Grand Prix de l'E-Réputation. En 2014, le baromètre de popularité des femmes sur Internet met, une fois n'est pas coutume, le sport à l'honneur : la basketteuse Céline Dumerc dame le pion aux responsables politiques, qui trustent le reste du classement.

Céline Dumerc rafle une nouvelle médaille. La capitaine de la sélection tricolore de basket caracole en tête du Grand Prix de l'e-réputation 2014 , qui met en valeur les femmes ayant le plus d’influence sur Internet. Une étude publiée pour la troisième année consécutive par metronews, consacrant pour la première fois une sportive, un an après Marine Le Pen. Un verdict qui peut surprendre, la basketteuse étant peu connue du grand public.

"L'émergence de Céline Dumerc est liée à son actualité mais aussi sa très grande popularité, notamment sur Twitter où elle est très active", nous explique Alexia Guggémos, créatrice du prix. La patronne des "Braqueuses" est en effet très présente sur le réseau social avec plus de 32.000 followers, et a profité de la création de nombreux sites et forums. "Les sportives ont bénéficié d'un vrai engouement en 2013", relève en outre la fondatrice de l'agence des tendances web Smiling People.

Caroline Fourest en tête de la catégorie médias

Derrière Céline Dumerc, quatre femmes politiques complètent le tableau : Christiane Taubira, Nathalie Kosciusko-Morizet, Najat Vallaud-Belkacem et Cécile Duflot. Classée quatrième l'an passé, la garde des Sceaux a créé du buzz sur la toile en défendant le #MariagePourTous puis en devenant la figure de proue des antiracistes. Des sujets très commentés sur les réseaux sociaux, forums et blogs où règnent également NVB et NKM. La porte-parole du gouvernement et la candidate UMP aux municipales à Paris squattent quotidiennement l'arène médiatique 2.0, qu'elles tweetent elles-mêmes ou se fassent épauler par une armée de communicants.

Parmi les entrées et les progressions de cette année, on note également quelques surprises : Marine Le Pen, en tête du classement général l'an passé, a disparu en 2014 du top 5 politique. Côté culture, Marion Cotillard cède son siège à Tal dans un palmarès dominé par les chanteuses, avec Jenifer ou Alizée. Des personnalités consensuelles, à l'opposé de celles consacrées dans la rubrique médias. Une catégorie dominée par Caroline Fourest, la journaliste et essayiste fréquemment vilipendée sur Internet. Un espace où les réputations se font et se défont d'une année sur l'autre.

Méthodologie
L'étude a été réalisée à la demande d'Alexia Guggémos, fondatrice du Grand Prix de l'e-réputation, par l'institut de veille Linkfluence qui a exploré au moyen de leur logiciel Radarly quelque 130 millions de sources sur le web sur une période d'un an, entre le 1er mars 2013 et le 28 février 2014.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter