Les Français favorables à des réformes drastiques sur l’assurance chômage

Les Français favorables à des réformes drastiques sur l’assurance chômage

Société
DirectLCI
CHÔMAGE - Une majorité des Français est favorable aux propositions chocs de la CGPME pour réformer l'assurance chômage. Plus de 8 sur 10 seraient même prêts à baisser leurs cotisations, quitte à être moins indemnisés si un jour ils se retrouvent sans emploi.

Cotiser moins pour sauver l’assurance chômage ? Après le pacte de responsabilité annoncé mi-janvier par François Hollande pour relancer l’emploi, c’est au tour de l’assurance-chômage d’être dans le viseur des entreprises. Samedi, un sondage BVA pour i-Télé et le Parisien/Aujourd'hui en France révèle ainsi qu’une majorité de Français sont favorables à plusieurs propositions faites par la CGPME, le syndicat des petites et moyennes entreprises. La confédération souhaite réformer l’assurance chômage et propose notamment de réduire les cotisations, quitte à ce que les Français qui se retrouvent un jour sans emploi voient leurs indemnités plafonnées. Ils seraient, selon ce sondage, 82 % à approuver cette première proposition.

Les Français favorables à la radiation automatique

Par ailleurs, ils sont 64 % à se dire favorables à une radiation automatique des chômeurs qui refusent plus de deux offres "raisonnables" d'emploi, 61 % à "exclure du régime spécifique des intermittents les techniciens du spectacle, qui pourraient être soumis au droit commun", et 59 % à la mise en place d'une dégressivité des allocations à partir d'un an. Une personne interrogée sur deux se dit favorable à la proposition de "faire passer de 4 à 8 mois la durée de travail nécessaire pour être indemnisé". Néanmoins, seuls 34 % des sondés jugent "prioritaire" une réforme de l'indemnisation chômage.

Depuis une quinzaine de jours, les syndicats des petites et moyennes entreprises se réunissent pour tenter de trouver des pistes afin de réformer l’assurance-chômage. Ils se sont donnés jusqu’au 13 mars pour tomber d’accord et adopter une nouvelle convention. Actuellement, la France compte 5,5 millions de demandeurs d’emploi toutes catégories confondues et 2,2 millions d’entre eux sont indemnisés. Avec, comme conséquence, une dette pour le régime de l’assurance chômage s’élevant à 22,1 milliards d’euros.

*Ce sondage a été réalisé auprès de 994 personnes recrutées par téléphone et interrogées par Internet les 30 et 31 janvier.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter