Les marchés, "l’une des formes de commerce les plus anciennes"

DirectLCI
ÉCLAIRAGE - Cela n'est pas un hasard si ce mode de commercialisation évoque dans les mémoires le souvenir d’une France paysanne. Il est ancestral. A tel point qu'il est difficile de dater précisément ses prémices. Mais dans l'histoire contemporaine, plusieurs facteurs ont accompagné voire stimulé son évolution.

Ils ont traversé les siècles, les guerres et les bouleversements de la société. Si les marchés et les foires ont connu plusieurs périodes de gloires et de déclin au cours de leur existence, déjà longue, ils ont profondément changé au cours du XXe siècle. Aurore Navarro, géographe ruraliste également diplômée d’histoire, s’est intéressée à leur évolution, notamment depuis le XXe siècle, en marge de sa thèse de doctorat intitulée “Le marché de plein vent alimentaire et la fabrique des lieux”.* A quand remonte les prémices de cette forme de commercialisation ? Comment a-t-elle évolué au fil du temps ? Elle nous livre son éclairage.

* Ses recherches donneront lieu à une exposition itinérante sur la mémoire des commerçants des marchés, intitulée “Vendre au marché : mémoire d’une profession, histoire d’un territoire” présentée entre 2017 et 2019 dans plusieurs villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

OPÉRATION VOTRE PLUS BEAU MARCHÉ : À VOUS D’ÉLIRE LE PLUS BEAU MARCHÉ DE FRANCE

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter