Les mosquées ouvriront leurs portes aux non-musulmans les 9 et 10 janvier

Les mosquées ouvriront leurs portes aux non-musulmans les 9 et 10 janvier

DirectLCI
RELIGION - Anouar Kbibech, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé son intention d'appeler les mosquées de France à ouvrir leurs portes aux non-musulmans les 9 et 10 janvier prochains pour favoriser le "vivre-ensemble".

Le "vivre-ensemble" sera mis à l'honneur durant le deuxième week-end de janvier, en mémoire aux victimes tombées dans les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher. Anouar Kbibech, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), a annoncé son intention de "célébrer l'esprit du 11 janvier", en appelant bientôt les 2.500 mosquées de France à ouvrir leurs portes aux non-musulmans les 9 et 10 janvier prochains.

Cette initiative dévoilée par Le Parisien et basée sur la tolérance et le respect, doit permettre au grand public de découvrir "le Coran et les rites de religion". Les fidèles serviront "le thé de la fraternité" et "répondront à toutes les interrogations", explique le quotidien. "Je souhaite qu’en 2016 l’ensemble de nos concitoyens de toutes confessions et de toutes convictions, croyants et non-croyants, œuvrent tous pour consolider les conditions du vivre-ensemble que certains ont voulu mettre à mal", a insisté Anouar Kbibech, désireux de créer "un élan de fraternité et de solidarité", à la suite des attentats du 13 novembre.

Ouvrir les mosquées pour briser les clichés et les idées reçues

Jusqu'à présent, quelques mosquées comme celle de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) avaient ouvert leurs portes aux non-musulmans, mais jamais lors d'un mouvement national. "Un dialogue s’est instauré. On a répondu aux questions sans tabou ni langue de bois, notamment sur la place de la femme dans l’islam, grâce à notre conférencier, qui avait du répondant. Les gens étaient aussi contents de découvrir que, dans notre école, on parle de la nation, de la République, du drapeau", a expliqué Abdelbaki Attaf, l'un des responsables de la mosquée de Gennevilliers, cité par Le Parisien.

Pour Othmane Iquioussen, imam à Raismes (Nord-Pas-de-Calais), ouvrir les portes des mosquées permet de briser les idées reçues. "Bien avant les attentats, on a ouvert notre mosquée lors des Journées du patrimoine ou de la Fête des voisins. Cela permet de corriger les clichés".

Prônant un message basé sur l'égalité et la fraternité, Anouar Kbibech avait adressé un texte à toutes les mosquées de France à la suite des attentats de Paris, condamnant le terrorisme et servant de "ligne directrice" pour la prêche. Le 25 décembre dernier, le président du CFCM a adressé "une pensée émue pour [ses] frères chrétiens qui célèbrent Noël dans une grande ferveur et une profonde spiritualité".

A LIRE AUSSI >> Salle de prière vandalisée à Ajaccio : le gouvernement et les musulmans réagissent

Plus d'articles

Sur le même sujet