Les Parisiens et le sexe : 10 chiffres qui vont vous étonner

Société
DirectLCI
DANS LE LIT DES PARISIENS - Selon une étude de l'Ifop publiée ce mercredi, les habitants de la capitale ont un rapport au sexe plus libre que la moyenne nationale. LCI a sélectionné dix chiffres qui ne manqueront pas de vous surprendre.

Paris est souvent considérée comme la capitale de l'amour. Mais selon une étude réalisée par l'Ifop pour le site de rencontres CAM4, il se pourrait que ce soit aussi la capitale du sexe. L'institut de sondages a mené l'enquête auprès de 2000 Parisiens pour en savoir plus sur leur vie sexuelle et leurs petites préférences en la matière. Et les résultats confirment une partie des clichés qui circulent sur les moeurs des habitants de la ville lumière.


L'enquête montre en effet, entre autres, que les Parisiens sont plus frivoles, restent moins longtemps en couple et, plus étonnant, sont davantage adeptes de la "bifle" que la moyenne de l'ensemble des Français. LCI a sélectionné les dix chiffres les plus surprenants de cette étude.

Près de la moitié sont célibataires

Les résultats de l'étude montrent dans un premier temps que le nombre de célibataires est nettement plus élevé à Paris (43%) que dans la population résidant en province (33%) ou dans les autres communes d’Île-de-France (35%). Un écart encore plus flagrant si l'on se concentre sur les femmes. En effet, près d’une Parisienne sur deux est actuellement célibataire (50%), contre un peu plus d’une Française sur trois (36%).

25% de "vieux couples"

L'ancienneté de la relation de couple varie également en fonction du lieu de résidence. Les "vieux couples", ensemble depuis plus de 20 ans, représentent 25% des amoureux à Paris, contre 41% dans l'ensemble de la France. A l'inverse, 25% des couples parisiens sont ensemble depuis moins de 3 ans, contre 15% à l'échelle nationale.

Près de la moitié a déjà été sexuellement infidèle

A Paris, ils sont près de 46% à avoir déjà couché avec une autre personne que leur partenaire, contre 40% dans le reste du pays. Une pratique qui concerne majoritairement les hommes, dont 48%, à l'échelle nationale, admettent avoir déjà eu une relation sexuelle extra-conjugale. A Paris, ce chiffre s'élève à 58%.

9% déclarent avoir deux partenaires en même temps

L'étude explique également qu'une "proportion non négligeable de la population parisienne ne se limite plus qu'à un seul partenaire". Pour appuyer ses propos, l'Ifop explique que 9% des Parisiens affirment avoir en ce moment au moins deux partenaires en même temps. Selon les chiffres de l'institut, la pratique concerne majoritairement les hommes, les minorités sexuelles et les étudiants.

15% se sont déjà adonnés à l'échangisme

Près de 15% des Parisiens se sont déjà adonnés à des pratiques échangistes "au sens strict, c'est à dire en échangeant des partenaires entre couples", explique l'étude. Un chiffre trois fois moins élevé à l'échelle nationale (5%). L'Ifop ajoute que 18% des Parisiens ont déjà fréquenté un lien échangiste, contre 7% en moyenne en France.

Près de deux fois plus de partenaires sexuels

Les Parisiens ont près de deux fois plus de partenaire sexuels au cours de leur vie (19) que la moyenne de l'ensemble de la population française (11). Un écart qui se creuse un peu plus si l'on se concentre sur les hommes : ils affichent en moyenne 26 partenaires à Paris contre 17 dans l'ensemble du pays.

28% ont déjà fait l'amour avec quelqu'un sans connaître son prénom

Selon l'étude, l'environnement parisien est plus propice aux aventures d'un soir. Ainsi, dans la capitale, 66% des hommes et 50% des femmes ont déjà eu un rapport sans lendemain au cours de leur vie. L'Ifop va même plus loin. En tout, 44% des hommes et 14% des femmes ont déjà fait l'amour avec quelqu'un sans connaître son prénom. Il n'existe pas de chiffres pour faire la comparaison à l'échelle nationale.

42% ont déjà fait l'amour dans un lieu public

L'Ifop s'est également penché sur les expériences sexuelles dans les lieux publics. Selon les résultats de l'étude, 42% des Parisiens se sont déjà livrés à des ébats ou à des jeux sexuels dans un lieu public. Un chiffre qui grimpe à 44% chez les moins de 25 ans et à 52% chez les étudiants.

Plus d'un tiers ont déjà donné ou reçu une "bifle"

L'étude s'est aussi intéressée aux pratiques orales et faciales réalisées avec un partenaire. On peut voir que 80% des Parisiens ont déjà pratiqué la fellation ou le cunnilingus, 64% l'éjaculation buccale, 60% l'éjaculation faciale. L'Ifop s'est également penché sur une pratique peut-être moins connue : 'la bifle'. A Paris, 47% d'hommes l'ont déjà reçue ou pratiquée, contre 35% à l'échelle nationale. Du côté des femmes, 25% des Parisiennes disent avoir déjà reçu une bifle, contre 21% à l'échelle nationale.

29% d'adeptes des plans à trois

Selon l'étude, les Parisiens sont également plus adeptes du "triolisme" (29%), c'est-à-dire des plans à trois, que la moyenne de l'ensemble des Français (16%). Les résultats montrent également que 22% des Parisiens ont déjà participé à une orgie (plus de trois partenaires), contre 8% à l'échelle nationale.

Etude Ifop pour CAM4 réalisée auprès d’un échantillon de 2 007 personnes, représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification géographique par arrondissement. L’étude a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 16 septembre au 3 octobre 2016 pour l’échantillon de la population parisienne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter