Les “radars de chantier” sont le nouveau cauchemar des automobilistes

SOCIÉTÉ
SÉCURITÉ ROUTIÈRE – Depuis le 4 juillet, policiers et gendarmes déploient sur les bords des routes de nouveaux radars, dits radars de chantier. Le but : contrôler la vitesse des véhicules et protéger les agents aux abords des zones de travaux. L'un d'eux vient de décrocher un record du nombre de flashs.

S'il y en avait qui doutaient de l'efficacité des radars de chantier, la preuve est désormais faite qu'ils fonctionnent à plein régime. En Bretagne, une de ces nouveautés technologiques a été installée depuis le 7 juillet sur l'axe Rennes-Redon, avec un rendement record sur cette zone de travaux où la vitesse est rabaissée à 50 km/h au lieu des 90 habituels : en seulement 24 heures, 900 véhicules ont été flashés en excès de vitesse, rapporte Le Télégramme . Testés depuis 2012, les radars de chantier vont fleurir au bord des routes dans les mois à venir.

> Qu'est-ce qu'un radar de chantier ?

Technologie hybride, le radar de chantier est aussi appelé radar semi-fixe. Transporté sur une remorque, il peut être déployé en moins d'une heure par les policiers ou les gendarmes pour contrôler la vitesse aux abords d'une zone de travaux. Cette technologie fonctionne seule et sans batterie. Elle est également résistante au vandalisme. En Bretagne, le radar de chantier de l'axe Rennes-Redon a été victime d'un incendie volontaire mais a pourtant pu continuer à flasher, comme le raconte Ouest-France .

> Pourquoi ce nouveau type de radars est-il déployé ?

Entre 2012 et 2014, trois agents des voiries et des réseaux routiers ont été tués sur l'autoroute A6. Comme sur cet axe, l'installation des radars de chantier a pour but de protéger les ouvriers qui travaillent sur les routes. D'ailleurs, la présence de cette technologie sera systématiquement signalée par un panneau “Contrôle radar” à côté de la signalisation de chantier.

Le ministère de l’Intérieur espère également protéger les conducteurs et passagers en faisant baisser la vitesse. Même si le nombre de morts sur les routes en juin a baissé de 5 %, sur les cinq premiers mois de l'année, leur nombre a augmenté de 3 %.

> Quand les radars de chantier rentreront-ils en service ?

Testé entre mars et juillet 2012, le premier radar autonome a été officiellement inauguré le 4 juillet dernier par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, sur l'autoroute A6. Si une cinquantaine de ces appareils doivent être déployés d'ici à la fin de l'année, les autorités expliquent qu'il y en aura au moins 150 en 2016. Au 1er juillet, la France comptait 4125 radars dont 2179 fixes, 712 radars de feu, 571 radars mobiles et 259 de nouvelle génération, directement embarqués à bord d'une voiture banalisée.

À LIRE AUSSI

>> Radars : ce qu'ils coûtent et (surtout) rapportent à l'Etat

>> Radars automatiques, vidéo-verbalisation : comment garder vos points

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter