Les Restos du Cœur lancent leur 32e campagne hivernale : comment les aider ?

DirectLCI
SOLIDARITÉ - La 32e campagne hivernale des Restos du Cœur débute mardi 22 novembre. Comme chaque année, les bénévoles, qui s'attendent à distribuer de la nourriture à des centaines de milliers de personnes, appellent à la mobilisation collective.

La 32e campagne d'hiver des Restos du Coeur s'ouvre mardi 22 novembre. Depuis leur création en 1985 sur une "petite idée" de l'humoriste Coluche, plus de deux milliards de repas ont été servis et les besoins sont loin de faiblir. 


Mères célibataires, étrangers sans ressources, étudiants sans le sou ou retraités... ils sont de plus en plus nombreux chaque année à pousser les portes de l'association. L'hiver dernier, 132,5 millions de repas avaient été distribués dans les 2112 centres et antennes répartis sur le territoire. Face à l'ampleur des besoins, comment peut-on apporter une aide aux bénévoles ?

Les dons des particuliers

>> Si vous souhaitez faire un don, rendez-vous sur le site des Restos du Coeur, en cliquant ici.


Les Restos craignent que la crise dissuade les Français de donner. Pourtant, il n’en est rien. Les collectes d’aliments, de vêtements et d’argent ont toujours progressé d'une année à l'autre. En 2015, les dons versés à des associations ont de nouveau augmenté de 4% par rapport à 2014, après une hausse similaire un an plus tôt, selon le 21e baromètre de la générosité du réseau Recherches et Solidarités publié ce lundi par La Croix


Le montant des dons a atteint 81,3 millions d'euros en 2015, soit la moitié des ressources des Restos. Le traditionnel concert des Enfoirés et les ventes de CD et DVD financent 11% du budget, le reste étant apporté par des subventions. Au cas où vous n'auriez pas le temps de vous rendre dans le local le plus proche, des bénévoles seront ravis de recevoir vos dons à la sortie des supermarchés.


A noter que, pour les sommes versées en 2016 (à déclarer en 2017), les donateurs bénéficient d’une réduction d’impôt sur le revenu correspondant à 75% du don, avec un plafond de 530 €.

S'engager bénévolement

A l’heure actuelle, les Restos comptent 71.000 bénévoles… mais ont toujours besoin d'une aide supplémentaire. Si vous avez du temps libre, quoi de mieux que donner un coup de main dans l'antenne la plus proche ? Les centres ont toujours besoin de bénévoles pour participer à la collecte des denrées, à la préparation des repas ou à la distribution alimentaire. 

Lutter contre le gaspillage

Autre coup de pouce possible du côté des enseignes : les Restos attendent avec impatience l'entrée en vigueur de la loi Garot contre le gaspillage alimentaire. Celle-ci doit rendre obligatoire la mise en place de conventions de don entre les grandes surfaces de plus de 400 m2 et les associations d'aide alimentaire habilitées.


"Son application est prévue en février 2017, le décret n'est pas encore sorti. Il faut qu'il soit très clair pour garantir des dons de qualité", plaide le président de l'association Patrice Blanc. 


"Il faut que ce soit les grandes surfaces qui fassent le tri et qu'elles ne nous donnent que des produits qu'on puisse redistribuer, par exemple des produits frais au moins 48 heures avant la date limite de consommation", ajoutant "il ne faut pas qu'on soit une poubelle".

En vidéo

La loi contre le gaspillage alimentaire: une aubaine pour les organisations caritatives et leurs bénéficiaires

A cinq mois de la présidentielle, le président des Restos attend que les candidats détaillent leur programme de lutte contre la pauvreté et s'engagent à "maintenir ou à renégocier à la hausse" le budget du Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD), car les 71.000 bénévoles de l'association le constatent chaque jour : "Les besoins sont là".

En vidéo

Restos du coeur : Retrouver un emploi avec les "Tremplins du coeur"

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter