Les sorties d'été de Mathilde # 1 - Trois anecdotes méconnues sur la Basilique de Saint-Denis

DirectLCI
CET ÉTÉ, SORTEZ DE CHEZ VOUS – Vous êtes bloqués en région parisienne cet été ou vous venez visiter la capitale de votre plein gré… Notre série de reportages culturels sans prétention est faite pour vous. Pour le premier épisode de notre mini-série, "Les sorties d’été de Mathilde", direction la demeure éternelle des rois de France : la Basilique de Saint-Denis et ses petits potins royaux.

Dagobert, Marie-Antoinette, Catherine de Médicis… au total ceux sont 42 rois, 32 reines et 63 princes et princesses qui reposent ici pour l’éternité. Alors, c’est certain que vous amener visiter le tombeau des rois de France pour notre premier épisode est un peu osé mais je vous promets que vous en aurez plein les yeux et surtout que vous pourrez réutiliser mes petites anecdotes lors de vos repas de famille pour impressionner vos grands-parents, lors d’un rendez-vous galant pour briller devant votre conquête ou même lors d’un dîner de travail pour subjuger vos patrons. 

La Basilique de Saint-Denis se trouve... à Saint-Denis dans le 93, certes un peu excentrée de Paris mais le monument vaut vraiment le détour. La bâtisse érigée au Vème siècle trône aujourd’hui sur la place du marché juste à côtés de la mairie et du grand Parc de la Légion d’Honneur. Outre la fraîcheur garantie des lieux pendant tout l’été, lorsque que l’on pénètre dans l’édifice ce qui impressionne tout de suite c’est la taille monumentale des voûtes de style gothique. Elles brillent grâce à la lumière chaude et colorée qui traverse de magnifiques vitraux aux détails remarquables. 


Première anecdote : La Basilique accueille plus de 70 gisants, des statues funéraires représentant les souverains allongés comme s’ils dormaient. Aux pieds de certains, on trouve des animaux : des lions ou des chiens. 

Explication : les chiens sont principalement placés aux pieds des femmes, symbole de fidélité ; alors que les lions sont aux côtés des hommes pour honorer leur force et puissance. Pour plus d’informations, visionner la vidéo ci-dessus dans laquelle Serge Santos, l’administrateur des lieux, raconte l’histoire de cette animalerie de marbre, plus complexe qu’il n'y paraît. 

Deuxième anecdote : Le pied d’Henri II, l’époux de Catherine de Médicis, a été retrouvé dans une brocante. Ne rigolez pas c’est vrai. Albert Richter, architecte de son état, a trouvé le pied droit du roi chez un brocanteur à Saint-Denis. On peut même y voir des veines et des tendons, un pied très réaliste. Impossible de savoir comment le peton royal a été subtilisé au souverain et quand.


Troisième anecdote : Dagobert, le malin. Le Roi des Francs meurt à l’âge de 36 ans. Son tombeau raconte l’histoire de sa traversée du Styx, le fleuve des enfers dans la mythologie. L’âme tourmentée du roi est représentée par un Dagobert nu et couronné, il est assailli de démons horribles qui tentent de le retenir sur le bateau et de l'amener en enfer. Heureusement, Saint Denis, Saint Maurice et Saint Martin arrivent pour l’aider. Les démons battent en retraite ce qui permet à Dagobert de monter au ciel. 

Conclusion : même si on a péché toute sa vie, se faire enterrer à Saint-Denis permet de regagner sa pureté originelle. Pratique.


Rendez-vous samedi prochain pour une nouvelle visite et plein de petites histoires pour briller en société. 

Et merci au Centre des Monuments Nationaux de nous ouvrir les portes de ses établissements sublimes.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter