Les sorties d'été de Mathilde #2 - Trois anecdotes méconnues sur le Château de Champs-sur-Marne

DirectLCI
VISITE EN TENUES D'ÉPOQUE - Qui n’a jamais rêvé de revêtir l’une des somptueuses robes de l’une des héroïnes de la "So British" série Downton Abbey ? Direction le château de Champs-sur-Marne. Messieurs ne partez pas, nous n’allons pas parler que de dentelles ou de mousseline, le choix de vos tenues est tout aussi important que celui des dames.

Après le Nord parisien avec la Basilique Saint-Denis, notre périple estival nous amène à une quinzaine de kilomètres à l’Est de Paris au château de Champs-sur-Marne. Une fastueuse demeure où résida la famille très aisée des Cahen d’Anvers, et pour notre plus grand bonheur, la maison regorge d’histoires et de petites anecdotes très mondaines.

1ere petite histoire mondaine : Attention aux fashion faux pas

En flânant d’une pièce à l’autre, vous avez l’impression d’être dans la série Downton Abbey, entre le tableau de service des domestiques qui indique où leur présence est requise par leurs maîtres et les magnifiques tenues d’époque prêtées le temps d’une exposition par Nathalie Harran, historienne de l’art et directrice de "La Dame d’Atours". Certaines tenues ont été chinées dans des brocantes un peu partout en France. Sans trop de surprise, on retrouve plus de tenues féminines que masculines, tout simplement parce que ces dames avaient une tenue pour chaque activité et chaque moment de la journée… elles pouvaient se changer jusqu’à cinq fois par jour. Un boulot à plein temps et attention aux fautes de goût. Ne vous trompez pas entre la tenue pour le thé et celle plus habillée pour le souper, une erreur et votre réputation mondaine pouvait en être très affectée.


2ème petite histoire mondaine : La méthode du bain. Les Cahen d’Anvers ont racheté la bâtisse et son énorme parc de près de 80 hectares, idéal pour chasser, en 1895. Dès la vente actée chez le notaire, monsieur le comte Louis Cahen d’Anvers, un riche banquier, se lance dans une importante entreprise de restauration des lieux et y fait installer électricité et eau. Même les domestiques vont avoir le droit à leur propre salle de bain toute équipée, baignoire incluse. 

La petite historie dit que l’une des nourrices, dégageant une odeur pestilentielle est rapidement incitée à prendre un bain. Elle part faire sa toilette. Au bout d’un long moment, la famille s’inquiète de ne pas avoir de ses nouvelles et va voir ce qui se passe. Ils retrouvent la nourrice en train de prendre son bain… entièrement habillée, chaussures toutefois ôtées. Il va leur falloir plusieurs mois pour lui faire comprendre qu’il faut se déshabiller avant de rentrer dans l’eau et qu’en faisant ceci elle n’est pas coupable d’un quelconque péché charnel.

3ème petite histoire mondaine : La petite chambre de De Gaulle. Les lits du château de Champs-sur-Marne ont vu passer de nombreux et d’illustres invités tels que la Marquise de Pompadour (son ancienne salle de bain est devenue aujourd’hui une salle à manger pour les enfants), Diderot, Voltaire, Proust et même le Général Charles De Gaulle et son épouse, Yvonne. En 1935, le domaine est donné à l’Etat et devient l’une des résidences officielles de la Présidence de la République. Aujourd'hui, c'est un musée. Pour visiter la petite chambre du Général, rendez-vous au premier étage au fond du couloir, partant du hall et tourner à gauche, vous ne pouvez pas le rater, le dessus de lit est jaune.


Donald Trump aurait pu y séjourner avec Mélania. Vraiment.  A partir de 1959, de nombreux chefs étrangers sont invités à y demeurer le temps de leur visite en France. Bref, le château de Champs-sur-Marne l’a échappé belle.


A la semaine prochaine pour un nouvel épisode !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter