Les sorties d'été de Mathilde #4 - Trois anecdotes méconnues sur la Villa Savoye

Société
DirectLCI
RETOUR VERS LE FUTUR – Pour notre dernier épisode « Les sorties d’été de Mathilde » direction Poissy, dans les Yvelines, à la découverte d’une maison pas comme les autres. Après des visites d’églises, de chantiers… nous terminons avec la Villa Savoye, un ovni architectural signé Le Corbusier.

Comment décrire la Villa Savoye en quelques mots ? Pour essayer de faire simple, on peut dire qu’il s’agit d’une sorte de soucoupe volante blanche posée sur pilotis. Elle est située sur les hauteurs de la ville de Poissy dans un écrin de verdureet fût commandée à l’architecte suisse Charles-Edouard Jeanneret, plus connu sous le patronyme de Le Corbusier, par la famille richissime des Savoye afin d’en faire un lieu de villégiature pour échapper au tumulte de la vie parisienne le temps d’un week-end. Et pour briller une dernière fois en société cet été, voici les trois anecdotes méconnues d’une demeure à l’histoire mouvementée avec l’administrateur des lieux, David Madec.

Première anecdote sur la Villa : La Villa est à la fois une ancienne maison, une ancienne demeure occupée par les Allemands pendant la deuxième guerre mondiale et un ancien centre culturels pour les jeunes de la ville. Pour commencer, il faut rembobiner le film de son histoire. En 1928, la famille Savoye donne quasiment carte blanche à Le Corbusier pour réaliser leur maison secondaire. En 1931, Pierre et Eugénie Savoye y emménagent avec leur fiston. Ils ne pourront l’occuper qu'un bref moment. Quand la seconde guerre mondiale éclate et que les Allemands envahissent le territoire français, les soldats de la Wehrmacht occuperont les lieux. Un QG allemand qui passera dans le camp des alliés à la libération. A la fin du conflit, la maison est très endommagée. En 1958, la ville de Poissy décide d’intervenir et achète la propriété aux Savoye avec l’idée d’y construire un lycée. En attendant la concrétisation du projet, le lieu sert d’espace culturel pour les jeunes. Il faudra attendre 1962 pour que l’Etat rachète à la ville le domaine et entreprenne de le restaurer tel qu’il avait été livré à la famille Savoye au début des années 30. Et voilà, la boucle est bouclée ! 

Deuxième anecdote sur la Villa : Les Savoye, une famille comme les autres ? Apparemment, la maison serait le cadeau de Pierre Savoye à son épouse pour les 40 ans de cette dernière. Sympa le cadeau ! Pierre et Eugénie sont des bourgeois originaires du Nord de la France. Au début du XXème siècle, le patriarche se lance dans le courtage en assurances. Eugénie occupe son temps libre de femme riche en faisant du golfe et de la natation. L’histoire ne nous dit pas si elle allait faire des longueurs dans l’affluent de la Seine qui passe en bas de la colline où est située la villa. Eugénie Savoye avait-elle un temps d’avance en se baignant dans la Seine avant Jacques Chirac et Anne Hidalgo ? Le mystère reste entier.


Troisième anecdote sur la Villa : Une maison expérimentale mais non habitable ! Il est vrai, que lorsque l’on pénètre dans la maison, on a l’agréable sensation d’être toujours dehors, plongée dans la verdure environnante. Les pièces très spacieuses sont ouvertes sur l’extérieur grâce à d’immenses baies vitrées que l’on retrouve dans toutes les pièces de cette demeure surnommée par ses premiers occupants « Les Heures Claires ». Mais au final le cadeau est quelque peu empoisonné. La propriété est inchauffable et truffée de malfaçons, dont le couple n’aura de cesse de se plaindre en envoyant lettre de réclamation sur lettre de réclamation. Quand la famille Savoye récupère la maison après la guerre, ils renoncent tout bonnement à y résider. Les lieux restent toutefois une icône architecturale, l’aboutissement de ce que l’on désigne comme l’architecture nouvelle.

Et c’est sur le toit-terrasse de cette demeure atypique que nous refermons notre carnet de vacances « Les sorties d’été de Mathilde ». N’hésitez surtout pas à visionner sans modération les épisodes précédents. Bel été à tous !


Episode 1 : La basilique de Saint-Denis

Episode 2 : La visite en costumes d’époque au Château de Champs-sur-Marne

Episode 3 : Le chantier de restauration du Château de Maisons

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter