Les trois quarts des Français favorables à l'ouverture de la PMA pour toutes, selon un sondage

Les trois quarts des Français favorables à l'ouverture de la PMA pour toutes, selon un sondage

DirectLCI
SONDAGE - D'après une enquête Ipsos, les trois quarts des Français se montrent favorables à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, célibataires ou lesbiennes en couple. Un chiffre en constante augmentation depuis 2013, alors que le gouvernement n'a pas encore fixé de calendrier législatif à ce sujet.

Où en est la France sur la procréation médicalement assistée ? En termes législatifs, la PMA pour toutes reste encore au stade de promesse de campagne, mais qu'en est-il du côté de l'opinion publique ? Un sondage Ipsos pour France Télévisions en date du mercredi 13 juin nous aide à en savoir davantage. 


D'après cette enquête réalisée en ligne en juin 2018 sur un échantillon de 1017 personnes, les trois quarts des Français se disent favorables à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes. Plus en détail, 36% d'entre eux s'y disent tout à fait favorables, 39% plutôt favorables, et 10% s'y opposent.

Un chiffre en constante augmentation

Le sondage montre que l'avis des Français sur cette question est clairement lié à leur orientation politique. En effet, ce sont les sympathisants du Parti socialiste qui sont les plus favorables à l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes, à 89%. Viennent ensuite les sympathisants de la France Insoumise avec 82%. De l'autre côté de la balance figurent les Français proches du Front national, opposés à l'ouverture de la PMA à 33%. Et bons derniers, Les Républicains expriment un désaccord à hauteur de 41%.


Une nuance de taille reste cependant à apporter. Les personnes sondées se montrent un peu plus favorables à l'ouverture de la procréation médicalement assistée pour femmes célibataires plutôt que pour les femmes homosexuelles en couple. Ainsi, les Français sont tout à fait favorables à l'ouverture de la PMA pour les femmes célibataires à 72%... contre 37% lorsque celle-ci concerne les lesbiennes en couple qui souhaitent fonder une famille. Ces résultats ne marquent pas un tournant dans la perception de la PMA en France. L'année dernière, en juin 2017, un sondage Ifop montrait que 60% des Français se disaient pour l'élargissement de la PMA. En fait, depuis 2013, ce chiffre est en constante augmentation. 

Sur la GPA, la France coupée en deux

Autre sujet, autre débat de société : le sondage porte également sur la gestation pour autrui (GPA). Une question qui, contrairement à la PMA, n'est clairement pas inscrite à l'agenda politique, puisque la GPA est toujours interdite en France et qu'aucune proposition ne prévoit de la légaliser pour le moment. 


Le sondage démontre d'ailleurs que le sujet divise. A ce sujet en effet, la France est coupée en deux : 50% des sondés sont  favorables à son autorisation. Parmi ceux-ci, les femmes sont celles qui expriment davantage leur bienveillance vis-à-vis de ce fait de société, à 52%, contre 47% des hommes. L'âge est également un critère d'adhésion, car 58% des moins de 35 ans voient plutôt d'un bon œil l'autorisation de la GPA, contre 38% des 60 ans et plus. Et si la GPA était un jour autorisée, alors plus de 4 Français sur 10 seraient favorables à ce que les mères porteuses soient rémunérées.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter