Les universités américaines et françaises vont ouvrir une formation pour étudier le terrorisme

DirectLCI
EDUCATION - Les universités américaines et françaises travaillent sur le projet commun d'ouvrir un diplôme pour étudier la radicalisation et l'extrémisme. Une façon efficace, selon elles, de lutter contre le terrorisme.

Depuis l'attaque de Mohamed Merah à Toulouse en 2012, la France est durement éprouvée par le terrorisme. Si une vingtaine d'attentats ont été déjoués depuis celui de Charlie Hebdo en janvier 2015, ceux de l'Hyper Cacher, du Thalys, du 13 novembre ou de Nice, ont prouvé aux Français qu'ils avaient affaire à un problème sérieux. Comment faire face ? La solution réside-t-elle dans l'étude profonde du terrorisme ? Faut-il sonder et décrypter les entrailles de l'extrémisme pour pouvoir lutter efficacement contre ? 

C'est ce que semblent penser les universités françaises et américaines qui travaillent sur un projet commun : un diplôme sur le terrorisme pour étudier la radicalisation, l’extrémisme et les façons de les éradiquer. Si le concept est encore en cours de développement, il devrait s’adresser, selon Erroll Southers, expert américain dans la lutte contre le terrorisme, "aux étudiants de politiques publiques, diplomaties publiques et administrations publiques". En somme, à ceux "qui intègreront des postes gouvernementaux et qui avec la loi, seront chargés de prendre des décisions pour l’avenir". Selon lui, "le terrorisme est une discipline qui croise plusieurs disciplines académiques telles que la psychologie, l’ingénierie, ou encore, la sociologie". 

Lire aussi

A ce titre, les élèves de ce cursus étudieront l’histoire des religions et des groupes communautaires, ainsi que celle des réseaux cryptés comme Telegram, messagerie secrète très prisée des terroristes. "Ce qu’on a appris des terroristes ces dernières décennies, c’est qu’ils sont des adversaires s’adaptant très facilement", notamment sur Internet. "Ils sont bons", estime le spécialiste américain selon qui "la communication cryptée va devenir un vrai challenge pour l’avenir". Et d'espérer : "Ce diplôme servira à trouver des solutions communes pour lutter efficacement contre le terrorisme". 

En vidéo

Attentats du 13 novembre : le frère de Salah Abdeslam demande à son frère de "s'exprimer"

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter