L'escapade de Zahia à Munich, du "lèche-vitrines" qui a dérapé ?

L'escapade de Zahia à Munich, du "lèche-vitrines" qui a dérapé ?

DirectLCI
JUSTICE - Au deuxième jour du procès de l'affaire Zahia, mardi, le tribunal correctionnel a entendu l'homme qui a fait se rencontrer l'ex-escort girl, alors mineure, et Franck Ribéry. Niant le proxénétisme dont on l'accuse, Kamel Ramdani assure que la relation avec le footballeur à Munich n'était pas "prévue" et n'a pas été rémunérée.

La rencontre de Zahia avec Franck Ribéry doit tout au hasard. C’est du moins ce qu’a soutenu, mardi, au tribunal, l’homme qui les a présentés. Et si Kamel Ramdani, 39 ans, se retrouve aujourd’hui poursuivi pour proxénétisme dans cette affaire qui a mis le feu au foot français , c’est à cause d’une suite de malentendus. Lui, un proxénète ? A la barre, il se définit comme un "apporteur d’affaires au black" dans le milieu du foot. Zahia, une escort girl ? Il n’aurait jamais pu le deviner quand il l’a séduite en discothèque, le 6 avril 2009 à Paris, avant de "rentrer avec elle". Gratuitement.

Hasard de calendrier, "il était prévu que j’aille le lendemain à Munich chez mon ami Franck Ribéry". Ramdani convie sa récente conquête et une amie au voyage : "On a fait du lèche-vitrines, on s’est baladés." Ils rejoignent le footballeur, dont c’est l’anniversaire – une "coïncidence", assure le prévenu. Dans la presse, Zahia s'était pourtant présentée comme le "cadeau" du joueur pour ses 26 ans.

"Au lit, elle n’avait pas 17 ans"

La petite bande fait la fête avant de s’égayer à plusieurs dans un hôtel. "C’était pas prévu, ça c’est fait comme ça." Ramdani jure n’avoir jamais su que Zahia était mineure. La preuve : "Franchement, au lit, elle n’avait pas 17 ans." Il nie également toute rémunération, alors que  Zahia a déclaré pendant l'enquête que Ribéry lui avait versé 700 euros le premier soir pour cette prestation. "A aucun moment Franck Ribéry ne lui a donné 700 euros, moi j'en suis sûr", affirme Kamel Ramdani, "ni l'un ni l'autre n'avons payé". "Je l'avais connue la veille, je ne savais pas" que Zahia vendait ses charmes, "à aucun moment je ne pensais que c'était une prostituée", insiste-t-il.

Pas sûr que les arguments du hasard et du malentendu auront convaincu le procureur, qui doit prononcer son réquisitoire mercredi. Toujours en l’absence de Franck Ribéry et de Karim Benzema, poursuivis pour sollicitation de prostituée mineure, mais qui ont fait valoir d’autres obligations.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter