Levothyrox : un procès civil le 1er octobre 2018 et des milliers de patients qui pourraient encore déposer plainte

Levothyrox : un procès civil le 1er octobre 2018 et des milliers de patients qui pourraient encore déposer plainte

Société
DirectLCI
JUSTICE - La date du procès des victimes du Levothyrox contre le laboratoire Merck aura lieu le 1er octobre 2018, vient d'annoncer le tribunal d'instance de Lyon. La date limite pour le dépôt des dossiers de plaintes est fixée, quant à elle, au 15 février prochain.

C'est un procès que les malades attendent. Le 24 octobre dernier, Me Christophe Lèguevaques, avocat des plaignants, avait assigné le laboratoire Merck à Lyon devant la justice en déposant les 108 premiers dossiers de cette action collective. Près de deux mois après, les assignations ont quintuplé et "2.000 autres sont en attente de l'être", confie à LCI l'avocat. 


De son côté, le tribunal d'instance de Lyon, ville où se situe le siège français du groupe Merck, vient d'annoncer que le procès aurait lieu le 1er octobre 2018 et que la date limite pour le dépôt de plaintes est fixée au 15 février prochain. L'avocat indique également qu'entre 3.000 et 5.000 patients pourraient "être en procédure". 

En vidéo

La ministre de la Santé Agnès Buzyn estime que les patients n'ont pas été suffisamment informés

10.000 euros pour la réparation des préjudices moraux espérés pour chaque malade

L'assignation déposée en octobre dernier avait été lancée via une plateforme et visait à obtenir une indemnisation rapide pour ces malades de la thyroïde, victimes d'effets indésirables, liés d'après eux, à la nouvelle formule de leur médicament. Me Léguevaques espère obtenir pour chacun des malades une indemnité forfaitaire de 10.000 euros pour la réparation des préjudices moraux, soit 5.000 euros pour le défaut d'information et 5.000 euros pour le préjudice d'angoisse. 

Ce procès est à distinguer de l'enquête pénale qui elle, est instruite par le pôle santé du Tribunal de Grande Instance de Marseille où d'autres plaintes ont été déposées. Au total en France, ce sont trois millions de patients qui prennent du Levothyrox (premier marché mondial) pour soigner l'hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde. L'agence du médicament elle, a indiqué voir recenser entre mars et septembre dernier, près de 15.000 signalements pour effets indésirables.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter