Une star de YouTube filme un cadavre dans la "forêt des suicides" puis présente des excuses

Une star de YouTube filme un cadavre dans la "forêt des suicides" puis présente des excuses

Société
DirectLCI
CHOC - Le Youtubeur américain Logan Paul, aux 15 millions d'abonnés, a diffusé le 31 décembre dernier une vidéo contenant les images d'un homme pendu dans la "forêt des suicides", au Japon. Son vlog, à présent supprimé, est resté en ligne vingt-quatre heures sans que son auteur ne soit inquiété.

"On a trouvé un cadavre dans la forêt des suicides." Tel est le titre de la dernière vidéo de Logan Paul, star de YouTube aux 15 millions d'abonnés. Posté le 31 décembre dernier et supprimé depuis, ce vlog met en scène le Youtubeur dans la forêt de Aokigahara, au Japon, connue pour être un lieu où des personnes viennent mettre fin à leurs jours. Bonnet en peluche vert fluo sur la tête, barda de camping sur le dos, Logan Paul se filme donc en train de découvrir un cadavre pendu à un arbre. 


"Ok. Ce n'est pas pour faire du clic. C'est le vlog le plus réel que j'ai jamais posté sur cette chaîne", explique-t-il sur fond de notes de piano. "Je crois que c'est un tournant dans l'histoire de YouTube. (...) Je déteste dire ça mais je crois qu'il y a un pendu là-bas. Vous le voyez ? Y'a un putain de pendu !" Les différents protagonistes qui l'accompagnent se regardent alors, mi-incrédules, mi-euphoriques. "Non, c'est pas possible ! J'ai jamais vu de mort avant, mon frère !" Logan Paul se rapproche ensuite du cadavre, allant jusqu'à filmer les mains et les affaires de la personne décédée. Il laisse échapper un rire : "Ça devait être une blague, pourquoi c'est devenu vrai comme ça ?"

"Va pourrir en enfer"

Si le vlog a cumulé en quelques heures près de six millions de vues et s'est rapidement retrouvé dans les "tendances" de YouTube parmi les vidéos les plus vues, il a également suscité une indignation quasi-généralisée face à ces images extrêmement perturbantes. L'acteur américain Aaron Paul, de la série Breaking Bad,  lui a dit via Twitter tout le bien qu'il pensait de son travail : "Le suicide n'est pas une blague, va pourrir en enfer", lui a-t-il écrit. 

Des excuses publiques

D'autres demandent des comptes à la plateforme YouTube et s'interrogent sur l'absence d'une restriction d'âge sur cette vidéo - son auteur étant suivi par de très nombreux jeunes adolescents.

Face au tollé, le jeune Youtubeur de 22 ans a jugé bon de présenter des excuses publiques. Dans un communiqué, il assure être "désolé". "Je n'ai jamais subi autant de critiques, parce que je n'ai jamais fait une telle erreur auparavant", poursuit-il. "Je ne l'ai pas fait pour le nombre de vues, j'en ai déjà beaucoup. Je l'ai fait parce que j'ai cru que je pouvais avoir un impact positif sur Internet, pas pour créer un déluge de négativité."

La vidéo, à présent supprimée, sera donc restée plus de vingt-quatre heures en ligne sans que son auteur ne soit inquiété. Contactés par LCI, les services de Google, qui gèrent Youtube, ont indiqué ne pas faire de déclaration officielle pour le moment. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter