Logement : ce que le gouvernement prépare pour doper les constructions

SOCIÉTÉ

QUAND LE BÂTIMENT VA TOUT VA - François Hollande a annoncé jeudi un nouveau "plan de relance" du secteur du logement. Plusieurs mesures pourraient être annoncées dès la semaine prochaine selon Europe 1.

François Hollande enfile à nouveau son casque de chantier. Le chef de l'Etat, toujours très loin de son objectif de 500.000 nouveaux logements par an pendant le quinquennat - il y a eu moins de 340 000 mises en chantier l'an dernier -, veut mettre les bouchées doubles. "J'ai demandé au Premier ministre de présenter un plan de relance" dans le secteur du logement. "Il touchera à la fiscalité, aux procédures et aux financements" pour relever le niveau de la croissance "au plus vite", a annoncé mercredi le chef de l'Etat dans son interview au Monde . Selon Europe 1 , Manuel Valls pourrait dévoiler des mesures dès "la semaine prochaine".

Bye-bye au dispositif Duflot

La radio avance vendredi plusieurs pistes à l'étude. D'abord une version revue et corrigée du "dispositif Duflot", ces réductions d'impôt accordées aux propriétaires qui investissent dans un logement pour le louer. Il s'agirait de le rendre encore plus avantageux fiscalement. La nouvelle mouture "devrait également permettre de louer son bien à ses enfants ou à ses parents, ce qui n'est pas autorisé aujourd'hui", assure Europe 1.

Autre idée sur la table pour doper les constructions : agir sur la fiscalité des terrains à bâtir. Pour inciter les propriétaires à les vendre, plus longtemps ils garderaient leur terrain, plus la plus-value réalisée au moment de la vente serait taxée. L'inverse de ce qui se passe aujourd'hui.

Enfin, Europe 1 rappelle que de nouvelles mesures de simplification des normes de construction sont attendues, après les 50 premières mises sur les rails en juin (de l’autorisation des façades en bois pour les immeubles aux normes électriques). Des transformations qui s'ajouteront aux deux attendues pour la rentrée : les honoraires des agences immobilières seront plafonnés en septembre et le prêt à taux zéro sera assoupli en octobre. Reste à voir si cela suffira à rassurer les professionnels du secteur.

Lire et commenter