Loi sur la burqa : 5 ans après, que disent les chiffres ?

Loi sur la burqa : 5 ans après, que disent les chiffres ?

DirectLCI
BURQA - La "dissimulation du visage dans l'espace public" est interdit depuis le 11 octobre 2010. Mais cinq ans après, force est de constater que cette loi ne dissuade pas forcément....

Le 11 octobre 2010, le gouvernement votait une nouvelle loi prohibant "la dissimulation du visage dans l'espace public", appelée plus communément "la loi sur la burqa". Porté par l'ancien président de l'UMP Jean-François Copé et soutenu par Manuel Valls, ce texte interdit aux femmes musulmanes de porter la burqa, ainsi qu'à tout individu de porter un masque, un voile intégral ou une cagoule dans un lieu public, sous peine d'une amende de 150 euros. A l'époque, les partisans du projet de loi argumentent leur décision en évoquant "l’impératif d'ordre public" et le "respect de la dignité de la femme". Alors, cinq ans plus tard, cette loi s'est-elle révélée efficace ?

Il faut remonter à la fin de l'année 2014 pour obtenir les derniers chiffres. L'Observatoire de la laïcité révélait alors que 1300 condamnations avaient été recensées depuis l'entrée en vigueur de la loi du 11 avril 2011. Selon le rapport publié, 350 femmes intégralement voilées auraient ainsi été contrôlées sur tout le territoire français.

Une femme verbalisée à 33 reprises

Information intéressante : ce rapport indiquait qu'il y a de nombreuses récidivistes. Ainsi, en presque cinq ans, cinq femmes auraient été verbalisées plus de quatorze fois et une autre l'aurait été 33 fois. "Malgré les contraventions, ces différentes femmes continuent d'apparaître le visage dissimulé dans des lieux publics très fréquentés, créant des tensions avec une partie de la population ou adoptant parfois un comportement provocateur" précisait le rapport.

Et ces chiffres seraient en augmentation. Selon les chiffres récemment divulgués par le ministère de l'Intérieur à l'Obs , entre le 11 octobre 2010 et le 1er septembre 2015, 1623 personnes ont été contrôlées en France, dont 908 femmes portant la burqa. 1546 personnes ont écopé d'une amende de 150 euros et 77 autres ont reçu un simple avertissement. Si la majorité des verbalisations s'adresse à des femmes voilées, elles concernent également les manifestants portant des cagoules. Cinq ans après, la loi n'est donc toujours pas pleinement respectée...

A LIRE AUSSI >> Une riche touriste voilée intégralement priée de quitter l'Opéra

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter