Lutte contre le terrorisme : des imams appellent à la résistance contre "un populisme communautariste"

DirectLCI
ISLAM – A l’initiative de l’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, une trentaine d’imams proposent , dans une tribune publiée ce mardi, de mettre leurs "compétences" et leurs "expériences" au service de la lutte contre le fondamentalisme.

"Tout silence de notre part serait désormais complice et donc coupable". Dans une tribune initiée par l'imam de Bordeaux Tareq Oubrou et publiée ce mardi dans Le Monde, une trentaine d’imams appellent au sursaut de leur communauté pour lutter contre le "terrorisme" et "les crimes antisémites". A leurs yeux, la situation actuelle "devient de plus en plus intenable". Considérant l’islam "d’abord une aspiration spirituelle et une quête de transcendance dans la générosité et l’altérité", ils déplorent que leur religion soit transformée en "une idéologie identitariste et politique" par "une jeunesse ignorante, perturbée et désœuvrée".


Pour enrayer ce phénomène, ils suggèrent aux imams de "dispenser un discours d’apaisement, de sérénité" afin de résister "à un populisme communautariste". Un "contre-discours" indispensable selon eux pour mettre fin à "toutes les formes d’extrémisme pouvant directement ou indirectement conduire au terrorisme".

Afin de "parer à tout danger terroriste qui sommeille encore dans certains esprits malades", ils souhaitent également s’engager aux côtés des pouvoirs publics en proposant leur "expertise théologique aux différents acteurs qui sont confrontés aux phénomènes de la radicalisation dans les prisons, dans les établissements publics, fermés et ouverts". Une collaboration qui vise à "répondre à des aberrations religieuses par un éclairage théologique lorsque les arguments avancés par ces jeunes sont d’ordre religieux".


Conscients de leur rôle à jouer, ils appellent parallèlement la société française "notamment les intellectuels et les politiques, à faire preuve de plus de discernement", fustigeant au passage les prises de paroles qui laissent entendre "en public et dans les médias que c’est le Coran lui-même qui appelle au meurtre". Cette "idée funeste" présentant l’islam comme "incompatible avec les valeurs de la République est précisément celle qui fait des ravages chez toute une jeunesse ignare, sans culture religieuse", écrivent-ils.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter