Lutte contre les violences sexistes : un nouveau plan de mobilisation à plus de 125 millions d'euros

Lutte contre les violences sexistes : un nouveau plan de mobilisation à plus de 125 millions d'euros
SOCIÉTÉ

VIOLENCES SEXISTES - Laurence Rossignol annoncera mercredi en Conseil des ministres le déblocage de plus de 125 millions d’euros pour lutter contre les violences faites aux femmes dans le cadre d’un cinquième plan d’action interministériel.

Peu avant la journée de lutte contre les violences faites aux femmes vendredi, l’annonce a tout d’un symbole. Elle s’illustre pourtant en monnaie sonnante et trébuchante. En effet, selon nos informations, la ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol va annoncer, ce mercredi en Conseil des ministres, le déblocage de plus de 125 millions d’euros entre 2017 et 2019, afin de lutter contre les violences sexistes en France.

Une somme qui servira à financer le cinquième plan de mobilisation et de lutte contre les violences, bâti autour de trois axes : la sécurisation des dispositifs existants d'abord, avec la création d’environ 400 nouveaux hébergements d’urgence pour parvenir à 2000 places dédiées aux femmes battues. Le renforcement, ensuite, d’une action contre le cybersexisme, avec la publication d’un guide comportant une liste de commissariats où les enquêteurs sont formés à la lutte contre les violences. 

"Bons taxis" et lutte contre la culture du viol

Laurence Rossignol annoncera, par ailleurs, l’expérimentation de "bons taxis" dans 25 départements ruraux, afin de faciliter la mobilité de victimes de violences en zones isolées. Enfin, ce plan devrait s’attaquer à la culture du viol, qui banalise les violences faites aux femmes, au moyen de nouvelles campagnes destinées à "déconstruire les stéréotypes".

Voilà une annonce qui devrait ravir le Haut Conseil à l’égalité entre hommes et femmes (HCEfh), qui mardi 22 novembre sur LCI, réclamait la création d’un fonds interministériel doté d’au moins 100 millions d’euros - le précédent plan mis en place par le gouvernement se chiffrait à 66 millions d'euros - afin de mener à bien plusieurs dispositifs de lutte contre les violences faites aux femmes. L’élection présidentielle de 2017 changera-t-elle quelque chose à cette coquette enveloppe ? Affaire à suivre. 

En vidéo

Après une question sur les inégalités salariales homme-femme, Laurence Rossignol a été chahutée par des députés de droite

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent