"Les meufs à moitié à poil, c'était obligé ?" : l'inauguration d'une station d'épuration accusée de sexisme

SOCIÉTÉ

BAD BUZZ - Une publication Facebook sur la page de Tours métropole Val de Loire, suscite une bien mauvaise publicité. En cause, les tenues des hôtesses, très dénudées, à côté des élus cravatés.

Elles ont des bandeaux argentés pour leur couvrir les seins, une mini-jupe bleue à froufou. Comme un déguisement de Wonderwoman, en beaucoup plus dénudé. Sauf que les deux jeunes femmes, sous les tenues, jouent les hôtesses... pour l’inauguration d’une station d’épuration, à Luynes, près de Tours. Et sont entourées d’élus, dont le président de Tours Métropole Val de Loire, Philippe Briand, et de représentants d’entreprises, tous très couverts et très vêtus, en costume-cravate. 

La photo a été postée samedi, sur la page Facebook de Tours Métropole Val de Loire.

Et cette publication a de Tours métropole a eu bien plus de succès que n’en ont les publications habituelles. Partagée près de 500 fois, suscitant près de 600 réactions.... sauf qu’en l’occurrence, le buzz est plutôt un "bad buzz" qu’un véritable emballement pour ce projet de station d’épuration. Les flots de commentaires qui s’étendent sous les photos critiquent toutes le décalage des tenues, entre les hôtesses, et les costumes des élus. 

"Les meufs a moitié à poil, c'était obligé ? Non parce que j'ai du mal à saisir la nécessité !", soulève ainsi Marie, une internaute. Un autre réplique : "Bravo le sexisme: des jeunes femmes en tenues légères pour décorer des hommes mûrs bien cravatés... Avez-vous songé à 'épurer' votre vision des femmes et objectification de leurs corps prochainement ?" Raja insiste : "Ils auraient payé des hôtesses en tailleurs, on ne les aurait même pas remarquées. Pour la petite tenue c'est déplacé et de mauvais goût et surtout ridicule car ça aurait pu être des mecs musclés torse nu et ça ressemblerait à une mauvaise blague." 

Tandis qu’Arnaud fait les comptes : "On en est à un demi-millier de commentaires critiquant (à juste titre) l'exploitation du corps de la femme pour un évènement dont tout le monde se fout. Je ne sais pas si le communiquant derrière tout ça est le dernier des beaufs ou au contraire un pur génie de la publicité... Quoi qu'il en soit la fin ne justifie pas les moyens..."

En vidéo

Deux employés font une expérience pour prouver le sexisme ordinaire

Pour l’heure, Tours métropole n’a pas réagi à cette avalanche de critique. Le community manager a pourtant assuré le service après-vente de la publication, en glissant quelques commentaires pour présenter le projet. Mais devant la première réaction d'internaute -"je m'interroge, pourquoi y a-t-il deux pom-pom girls pour l'inaugiration d'une station d'épuration ?" -, vite suivie de centaines d'autres, il semble qu'il soit bien vite passé aux abonnés absents. Et aucune réaction plus officielle n'a été donnée pour le moment.

Quelques faits peuvent cependant venir nuancer, ou en tout cas expliquer pour partie la photo. D’après France Info, les deux hôtesses appartiennent en fait à un groupe de samba chargé d'animer l'inauguration de la station d'épuration de Luynes. Ce qui expliquerait la façon dont elles sont vêtues... mais n’est pas indiqué sur la page Facebook de la Tours métropole.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter