"Ma grand-mère se fait écraser pour du Nutella" : une promotion sur la pâte à tartiner vire à l'émeute, la scène devient virale

Société
DirectLCI
AH OUI QUAND MÊME - Dans la Loire, des promotions sur des pots de Nutella dans plusieurs Intermarché ont provoqué d’impressionnantes émeutes.

Un succès dramatique, tel pourrait être le résumé de cette histoire. C’est un article du Progrès, journal lyonnais, qui a donné l’alerte. Mais c’est une promotion, qui a tourné à l’empoignade.  


Dans le département de la Loire, ce jeudi, plusieurs Intermarché ont pratiqué des promotions spectaculaires sur des pots de Nutella. Des promotions très... alléchantes : le pot de 950 grammes à 1,41 euro, soit 70% de réduction. Cette fantastique ristourne, finalement dénoncée par le fabriquant Ferrero au vu de la tournure des événements, a viré à l'émeute, les clients se ruant sur les rayons et s’arrachant les pots de la pâte à tartiner aux noisettes.  


Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent les gens se précipiter sur les cartons tombés par terre, tenter d’en prendre le plus possible, entassant ça dans des sacs. Le tout dans une ambiance hystérique, les gens se houspillant et se poussant les uns les autres. Une frénésie qui fait passer le premier jour des soldes pour une promenade de santé.

Des photos postées sur les réseaux sociaux montrent que certains ont réussi à remplir assez leur caddie pour pouvoir manger de la pâte à tartiner pendant les cinq prochaines années. Objectif bien atteint, donc, pour ces promotions. Mais à quel prix ?

Le journal Le Progrès a contacté plusieurs des magasins qui ont pratiqué les promotions. A L’Horme ou à Saint-Chamond, tout le stock est parti en un quart d’heure. Une employée assure même qu’un client a écopé d’un œil au beurre noir dans la cohue. "Ça se battait. On a vendu ce qu’on vend en trois mois. Sur les tapis des caisses, il n’y avait que du Nutella", témoigne une salariée, qui assure n’avoir jamais connu ça en seize ans. 


Dans un autre supermarché, à Saint-Cyprien, des clients se seraient battus et "jetés sur la personne qui transportait les pots sur une palette". Un autre établissement encore a vu une femme se faire tirer les cheveux, une dame âgée prendre un carton sur la tête, une autre encore qui avait la main en sang... Et les clients sont futés : certains sont même, de l'aveu d'un directeur de magasin, venus en repérage la veille, pour cacher des pots dans d’autres rayons. 


De telles scènes ont aussitôt mobilisé les réseaux sociaux, plutôt abasourdis. En quelques heures, le mot-dièse #Nutella est monté en tête des tendances, avec près de 30.000 tweets sur le sujet. Les vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent en effet des attroupements de gens devant certains rayons, dans une ambiance... pas franchement détendue. 


D'ailleurs, selon nos informations, les gendarmes ont dû intervenir dans le Nord à l'Intermarché d'Ostricourt, prévenus par le gérant du magasin un peu affolé. Toutefois, la situation était calme à leur arrivée. 

Des internautes ironisent...

Certains se livrent à des analyses sociologiques...

... à des considérations désabusées sur le genre humain...

D’autres, enfin, se pincent pour y croire.

A croire, en tout cas, que la légende dit vrai, et que la fameuse recette secrète du Nutella contient des substances hautement addictives...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter