Macron contre la pornographie : l'acteur X Manuel Ferrara dénonce un "amalgame choquant"

Société
DirectLCI
PORNOGRAPHIE - Très virulent contre la pornographie samedi dans son discours prononcé à l'occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, le président de la République a provoqué de vives réactions dans l'industrie du X. Notamment celle de Manuel Ferrara, acteur et réalisateur...

Samedi, dans son discours prononcé à l'occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, Emmanuel Macron a regretté l'accès à la pornographie de plus en plus facile pour les enfants. Désireux de mieux réguler l'accès aux contenus X, le président de la République a promis "d’étendre les pouvoirs de régulation du Conseil supérieur de l’audiovisuel" (CSA) pour qu'il exerce ce "contrôle indispensable sur tous les contenus qui peuvent conduire à la violence contre les femmes". Sur Twitter, il a également jugé que la pornographie dégradait l'image de la femme. 

Une série de propos qui n'est pas passée inaperçue dans l'industrie pornographique. Ainsi, l'acteur et réalisateur français Manuel Ferrara a-t-il vigoureusement interpellé Emmanuel Macron, lui aussi sur Twitter, allant même jusqu'à espérer un appel du président afin de discuter du sujet. 

Joint dimanche par nos confères de France Info, Manuel Ferrara a expliqué pourquoi il avait immédiatement réagi aux propos du locataire de l'Elysée. "Cette phrase d'Emmanuel Macron est choquante. Il dit ce que les gens veulent entendre. Il diabolise l'industrie du porno et fait des amalgames. C'est pareil avec les jeux vidéo. C'est comme si vous disiez : 'Cet adolescent joue à Call of Duty alors il va prendre une arme et tuer tout le monde dans son collège'. Ce n'est pas parce que le porno existe que les adolescents vont avoir une image dégradée de la femme. C'est trop facile de dire cela. Pourquoi il ne discute pas avec les femmes de l'industrie pornographique pour leur demander ce qu'elles en pensent ?" 

Le vrai problème, c'est l'accès à tous ces sites de porno gratuitsManuel Ferrara

Il existe tout de même un point sur lequel les deux hommes se retrouvent : "Le vrai problème, c'est l'accès à tous ces sites de porno gratuits, où il suffit de cocher 'j'ai 18 ans' pour y accéder, souligne Ferrara. C'est aussi simple qu'un clic. Là, le gouvernement devrait agir pour que ces sites gratuits ne soient pas aussi facilement accessibles, comme c'est le cas dans d'autres pays." Peut-être une piste de réflexion pour le gouvernement, qui devra s'emparer du problème l'année prochaine.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter