Macron veut lutter contre les abus : d'où viennent les travailleurs détachés ? Dans quel secteur exercent-ils en France ?

DirectLCI
EMPLOI - Sur la question des travailleurs détachés, Emmanuel Macron veut tout remettre sur la table. En France, ils sont 286.000. Soit près de 6 fois plus qu'il y a dix ans. On fait le point.

Emmanuel Macron a entamé une tournée européenne pour tenter de parvenir à ses fins : un durcissement des règles concernant les travailleurs détachés. Grâce à plusieurs mesures, dont la limitation de la durée du travail détaché et la rémunération équitable des travailleurs, le gouvernement voudrait mettre fin aux dérives, de plus en plus courantes. 


Il faut dire qu'alors qu’ils n’étaient que 50.000 il y a dix ans, les travailleurs détachés déclarés sont aujourd’hui 286.000 en France (chiffres de 2015). Cette affluence de travailleurs, due notamment à l’entrée de plusieurs pays de l’Est dans l’UE, fait de la France le deuxième pays d’accueil des salariés détachés, juste derrière l’Allemagne. 


Selon les données du Ministère du travail, cette main d’œuvre provient pour l’essentiel de Pologne. Ils seraient, selon le dernier recensement, 46.800. Viennent ensuite les Portugais, 44.500, les Espagnols,  35.200, et les Roumains, 30.600. Le BTP reste de loin le premier secteur d’embauche de ce type de travailleurs. 


En 2015, il représentait 27% des déclarations, contre 25% pour l'intérim, 16% pour le secteur de l’industrie et 4% pour celui de l’agriculture.

En vidéo

Travailleurs détachés : Emmanuel Macron en Autriche pour durcir les règles

Selon la définition de la Commission européenne, un travailleur détaché est "un salarié envoyé par son employeur dans un autre Etat membre en vue d’y fournir un service à titre temporaire". Pour un employeur, ce type d’embauche est très avantageux puisqu'il est prévu qu'il paye ses charges patronales en vigueur dans le pays d’origine de son salarié. Elles sont par exemple deux fois moins élevées en Roumanie. Les salariés sont en revanche soumis à la législation du pays dans lequel ils sont détachés. Ils bénéficient donc des périodes maximales de travail et les périodes minimales de repos, de la période minimale de congé annuel payé, ou encore du système de santé. 


Comme les Roumains, les Portuguais ou les Polonais, les Français sont aussi nombreux à se détacher dans d'autres pays européens. Selon la Comission européenne, ils seraient 140.000. Leur destination préférée ? La Belgique, où ils seraient 37.200, l'Allemagne, 17.300, l'Espagne, 12.400, le Royaume-Uni, 11.900 et Italie, 11.500.

Plus d'articles

Sur le même sujet