Maison squattée pour la 3e fois à Toulouse : la préfecture va accélérer la procédure d'expulsion

Maison squattée pour la 3e fois à Toulouse : la préfecture va accélérer la procédure d'expulsion

DÉMARCHES - Dans un communiqué publié mardi, la préfecture de Haute-Garonne a annoncé qu'elle allait accélérer la procédure d'expulsion des squatteurs de la maison d'un octogénaire, occupée illégalement pour la troisième fois en deux ans.

La fin du cauchemar pourrait avoir lieu plus tôt que prévu. Dans un communiqué publié mardi, la préfecture de Haute-Garonne a fait savoir qu'elle allait accélérer la procédure d'expulsion des squatteurs de la maison de Georges, 84 ans, à Toulouse. Celle-ci est occupée illégalement pour la troisième fois en deux ans.

"Le propriétaire de la maison a saisi ce jour le préfet, lequel a immédiatement déclenché la procédure d’expulsion accélérée pouvant conduire si nécessaire à l’évacuation des lieux, par décision administrative telle que prévue par la loi", écrit la préfecture.

Lire aussi

Les intrus, qui sont entrés par effraction avant de prendre possession des lieux, seraient une quinzaine. Immédiatement après leur installation, ils ont accroché un écriteau sur la façade de la maison : "Ce lieu est notre domicile ainsi que notre résidence principale", proclame le texte. Au fait des lois censées les protéger, et qu'ils énumèrent, les squatteurs concluent : "Il ne peut y avoir d’expulsion sans décision exécutoire du tribunal."

Si cette maison ne répond plus au critère de logement principal, un amendement voté en octobre dernier permet l'action de la force publique même dans le cas des résidences secondaires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : "une dizaine" de cas possibles du variant Omicron en cours d'analyse en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.