Manifestation des fonctionnaires : échauffourées en tête de cortège à Paris, 8 blessés et 20 interpellations

FONCTIONNAIRES - Pour la troisième fois depuis l'élection d'Emmanuel Macron, les fonctionnaires ont fait grève et battu le pavé ce mardi pour défendre leur statut et s'opposer à la future réforme du gouvernement, qu'ils perçoivent comme une "attaque". Des incidents ont émaillé le cortège parisien.
Live

BILAN

Selon un communiqué de la préfecture de police de Paris, le bilan final de la manifestation parisienne fait état de 15.000 manifestants, "dont un groupe de 200 individus cagoulés et violents qui a pris la tête du cortège", jetant "des projectiles" sur les forces de l'ordre. Huit personnes, dont deux policiers, ont été "légèrement blessées". 

Vingt personnes ont été interpellées, dont dix-neuf pour "participation à un groupement violent et dégradations", et une pour "infraction à la législation sur les stupéfiants".

Trois magasins ont subi des dégradations, ainsi que du mobilier urbain. 

L'intervention au lycée Arago pour faire évacuer l'établissement après l'intrusion de "plusieurs dizaines de personnes" était en cours vers 20 heures.

INTRUSION

Selon nos informations, les forces de l'ordre sont intervenues au lycée Arago, sur la place de la Nation, pour faire sortir les individus qui s'y étaient infiltrés. L'évacuation est en cours et se déroulerait dans le calme. 

MANIF

INTERPELLATIONS

Selon un nouveau bilan qui nous est donné, on compte 20 interpellations en marge de la manifestation parisienne, dont une pour détention de stupéfiant.


Selon nos informations, plusieurs individus se sont infiltrés dans l'enceinte du lycée Arago, sur la place de la Nation. 

DEGRADATIONS

La vitrine d'une enseigne McDonald's du quartier Reuilly-Diderot (XIIe arrondissement de Paris) a été caillassée à son tour par des casseurs encagoulés. 

PRÉVISIONS SNCF


Selon les prévisions de la SNCF pour la journée du 23 mai, on comptera trois TGV sur cinq, deux Intercités sur cinq, un TER et un Transilien sur deux ce mercredi.

En Ile-de-France, le trafic sera normal sur le RER A. On comptera un train sur deux sur le RER B nord, le RER C et la plupart des lignes Transilien SNCF. 

COMPTAGE


La préfecture de police communique son chiffre définitif pour la manifestation parisienne. Elle dénombre 15.000 manifestants.

CORTÈGE


Les conditions météos se dégradent sur la région parisienne. Des trombes d'eau tombent actuellement sur le cortège parisien.

COMPTAGE


Selon le cabinet indépendant Occurence, le cortège parisien dénombre 16.400 manifestants. Les chiffres des organisateurs et de la préfecture de police n'ont pas encore été communiqués.

AFFRONTEMENTS


On nous confirme que 17 interpellations ont eu lieu pour les dégradations et violences en marge du cortège parisien, ainsi qu'une autre pour détention de stupéfiants. Le chiffre devrait vite évoluer.

AFFRONTEMENTS


Les CRS sont intervenus pour disperser les manifestants.

CORTÈGE


Sous la pluie, le cortège parisien reprend sa marche.

CORTÈGE


La tension monte depuis quelques minutes dans le cortège parisien. 

AFFRONTEMENTS


On nous confirme que sept personnes cagoulées ont été interpellées par les forces de l'ordre. Le canon à eau a été brièvement utilisé.

AFFRONTEMENTS


Le face-à-face entre les individus encagoulés et les CRS.

AFFRONTEMENTS


Les CRS interviennent sur place pour mettre un terme aux heurts.

CORTÈGE


La pluie s'invite au-dessus du cortège parisien.

AFFRONTEMENTS


La préfecture de police confirme quelques jets de projectiles en direction des effectifs et deux dégradations de magasins.

CORTÈGE


Sur LCI, le secrétaire national du PCF Pierre Laurent salue la mobilisation des fonctionnaires. "Il y a une situation d'urgence des services publics", juge-t-il, évoquant le refus de dialogue du gouvernement.

CORTÈGE


Présent dans le cortège parisien, Olivier Besancenot juge sur LCI qu'il est urgent de se mobiliser face aux réformes d'Emmanuel Macron.

AFFRONTEMENTS


Des individus encagoulés, des Black Blocks semble-t-il, provoquent les CRS qui répliquent avec du gaz lacrymogène. 

CORTÈGE


Olivier Faure, le Premier secrétaire du PS, n'était visiblement pas le bienvenu dans le cortège. Il a été exfiltré par les forces de l'ordre.

BASTILLE


On nous confirme la présence d'individus cagoulés à Bastille. Pour l'instant, aucune dégradation ou violence n'a été constatée.

CORTÈGE


Un de nos journalistes sur place suit la manifestation parisienne de ce mardi 22 mai. Des dizaines d'étudiants se sont greffés au cortège.

REPORTAGE


Pas d'école, ni de cantine à Riom, dans le Puy-de-Dôme

SÈVRES


Un service minimum a été mis en place pour palier à la grève des enseignants

PARIS

PARIS - CGT


Philippe, Martinez, secrétaire général de la CGT : "Avoir un service public de qualité"

MARSEILLE


Dans la cité phocéenne, tous les secteurs et les syndicats se montrent unis. 

PARIS - FO


Pasacal Pavageau, secrétaire général de Force Ouvrière : "Ce creusement des inégalités, ça suffit"

PARIS - CFDT


Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT : "Le syndicalisme, il est fort quand il est uni"

BRIVES

RENNES

PAU

MONTAUBAN

Urgent

ENSEIGNANTS


On connaît désormais le taux de grévistes dans l'Éducation nationale :


- 11,22% de grévistes parmi la totalité des effectifs

- 12,57% parmi les enseignants

- 15,51% parmi les enseignants de primaire

- 10.07% parmi les enseignants de collège et lycée 

POLICE


"Le métier des policiers est atypique, dangereux. Nous sommes corvéables à merci, 24H/24H. Nous payons un lourd tribut, avec des blessés et des tués sur la voie publique pour protéger les Français. Nous estimons que ce statut spécial des policiers n'est pas un privilège mais une reconnaissance.


Nous avions saisi préventivement le président de la République lorsqu'il était candidat. Celui-ci a répondu à Alliance qu'il ne toucherait pas au régime des policiers. Nous voulons lui rappeler les engagements qu'il a pris", a déclaré à l'AFP Jean-Claude Delage, secrétaire général du syndicat de gardiens de la 

paix et de gradés.

UNITÉ


Les syndicats, représentant 5,7 millions d'agents, affichent une solidarité rare ce mardi. Les neuf (CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA) ont lancé un appel commun contre "la mise à mal des missions publiques", "la dégradation des conditions de travail" et pour le pouvoir d'achat.


Déjà unis pour une journée de mobilisation le 10 octobre, ils n'avaient pas lancé d'appel unitaire depuis une dizaine d'années.

CORBIÈRE

MOBILISATION


Plusieurs opérations escargot sont en cours à Lyon, Toulouse, Orléans, Paris, Pau, à l'initiative de policiers grévistes.

PAROLES DE GRÉVISTES


"On est en train de détruire le système hospitalier français" indique un fonctionnaire marseillais.

CLERMONT

PAROLES DE GRÉVISTES


"Les conditions de travail ne sont pas dignes", regrette une fonctionnaire à Nantes.

NANTES


Certaines manifestations ont débuté ce matin, comme ici à Nantes.

LA ROCHELLE

NANTES

SONDAGE


L'Ifop détaille sa méthodologie et livre l'évolution des résultats depuis mars (sondage réalisée sur un échantillon représentatif de 1001 Français de plus de 18 ans et commandé par le Journal du Dimanche)

HUMOUR

PARTICIPATION


Près d'un enseignant sur trois en grève aujourd'hui, selon le syndicat SNUipp-FSU.

Un mois et demi après le début du printemps social, c'est au tour des fonctionnaires de manifester pour défendre leur statut et demander des meilleures conditions de travail. De leur côté, les cheminots entameront mercredi 23 mai le 11e round de grève contre la réforme du système ferroviaire voulue par le gouvernement. Cette nouvelle mobilisation se terminera jeudi 24 mai au soir.

Les négociations entre le gouvernement et les syndicats, chacun campant sur une position pour le moins dure, sont délicates. Pour le moment, l'exécutif n'entend pas revenir sur quoi que ce soit de la réforme. Le Premier ministre a rencontré les syndicats ce lundi. Une nouvelle réunion est prévue avant le 25 mai et l'examen du projet de loi au Sénat. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter