"Pas de fachos dans nos quartiers!" : ils ont marché d'Aubervilliers à Paris pour protester contre le FN

 "Pas de fachos dans nos quartiers!" : ils ont marché d'Aubervilliers à Paris pour protester contre le FN

PRÉSIDENTIELLE - Des centaines de manifestants anti-Front national sont partis ce dimanche après-midi d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, pour rejoindre le Zénith, à Paris, où Marine Le Pen doit tenir un meeting lundi. Quelques heurts ont été signalés.

Ils marchent pour protester contre un meeting du Front national. "Pas de quartier pour les fachos! Pas de fachos dans nos quartiers!" Plusieurs centaines de personnes sont parties ce dimanche après-midi d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Direction la mairie du XIXe arrondissement de Paris, en passant à proximité du Zénith, où Marine Le Pen organise un rassemblement ce lundi soir. Certains collectifs ont dit prévoir plusieurs "actions" avant le meeting.

"Paris-banlieue contre le FN", est inscrit sur la banderole de tête du cortège, composé d'environ 400 personnes selon une journaliste de l'Agence France Presse (AFP) sur place. La manifestation se déroule à l'appel de plusieurs organisations syndicales et politiques, dont Solidaires, le NPA, "Action antifasciste Paris-banlieue" et des collectifs de sans-papiers.

Toute l'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Lire aussi

En vidéo

On refait la course à la présidentielle : Marine Le Pen

Manifestants masqués et fumigènes

"Solidarité avec les réfugiés", "le fascisme c'est la gangrène, on l'élimine, ou on en crève", scandaient les manifestants. Certains défilaient masqués, d'autres ont allumé des fumigènes, comme le montrent différents Tweets publiés ci-dessous : 

"Aujourd'hui nous avons voulu organiser une manifestation populaire, au départ de la banlieue, pour sensibiliser les premiers concernés par les déclarations du FN", les habitants des quartiers, explique un membre du collectif "Action antifasciste Paris-banlieue" qui n'a pas souhaité donner son nom. "Nous voulions montrer que l'antifascisme ce n'est pas un truc de blanc bourgeois", ajoute Frédéric Bodin, secrétaire national de l'union syndicale Solidaires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.