Policiers en colère : les manifs nocturnes faiblissent, les syndicats reçus à l'Elysée mercredi

POLICE - Voilà une semaine que les forces de l'ordre manifestaient illégalement pour obtenir plus de moyens suite à l'agression de leurs collègues à Viry-Châtillon. Après une rencontre avec Bernard Cazeneuve et alors qu'une autre est programmée mercredi avec François Hollande, la protestation nocturne s'est provisoirement estompée.

Privilégier le dialogue. Telle est la stratégie du gouvernement pour tenter de mettre fin aux manifestations quotidiennes et illégales de policiers depuis une semaine, qui réclament davantage de moyens après l'agression de leurs collègues le 8 octobre dernier à Viry-Châtillon (Essonne).


Dans l'après-midi du dimanche 24 octobre, deux policiers ont alors pu rencontrer le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, en marge d'un déplacement au commissariat de Creteil (Val-de-Marne). Par ailleurs, des concertations devraient débuter ce lundi 24 octobre dans les départements et François Hollande devrait recevoir les représentants syndicaux deux jours plus tard.

En vidéo

Manifestations des policiers : l'éxécutif prend le contrôle du dossier

"Tous les sujets sont sur la table", a précisé le ministre de l'Intérieur à La Voix du Nord. Concernant la question de la légitime défense, "le débat doit aller à son terme", a-t-il assuré, en réponse au directeur général de la police nationale, Jean-Marc Falcone, qui s'est déclaré peu favorable à une révision de cette règle dans les colonnes du Journal du Dimanche

Il faut rétablir ce lien de confianceManuel Valls

Samedi 22 octobre, lors d'un déplacement à Tours, le premier ministre et ancien ministre de l'Intérieur Manuel Valls a fait part de son soutien aux policiers, et leur a demandé de "poursuivre maintenant le dialogue" assurant qu'"il faut rétablir ce lien de confiance".


Malgré cela, quelques manifestants s'étaient tout de même donnés rendez-vous dimanche soir à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et Nancy (Meurthe-et-Moselle). Mais la mobilisation était beaucoup moins importante que les jours précédents, comme le 17 octobre ou environ 500 policiers s'étaient rassemblés sur les Champs-Elysées.

En vidéo

Manifestation de policiers : la lettre de Cazeneuve à tous les fonctionnaires

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des policiers

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter