Halloween : la police nationale appelle les Français à "ne pas adopter de déguisement inapproprié"

Halloween : la police nationale appelle les Français à "ne pas adopter de déguisement inapproprié"

RECOMMANDATIONS - Alors que la menace terroriste pèse lourd sur le pays, la police nationale a appelé les Français à se déguiser simplement durant le week-end d'Halloween, afin qu'ils ne soient pas confondus avec des terroristes.

"Effrayez, mais ne terrorisez pas". Ce sont les recommandations de la police nationale qui, en ce week-end d’Halloween, a tenu à rappeler que la sécurité passait avant tout. Notifiant que le pays fait face à une menace terroriste persistante, la police a demandé à la population de "ne pas adopter de déguisement inapproprié" comme ceux de guerriers armés, ou tout ce qui pourrait s’apparenter de loin à un terroriste. Certains déguisements simples "suffisent", rappelle-t-elle sur son compte Twitter, en publiant la photo d’un costume de Shreck. "Amusez-vous, déguisez-vous, effrayez mais ne terrorisez pas !" a-t-elle ajouté. 

La police nationale ne s’est donc pas contentée de prévenir les risques de la route en ce week-end de fête d'Halloween. Et à juste titre puisque les Français sont de plus en plus nombreux à en être friands. Selon une étude, citée par l'Internaute, 59% des Français jugent la fête d’Halloween  "amusante" et 54% la trouvent "populaire". Environ 39% des sondés considèrent même que ce jour est l’occasion de dédramatiser la mort. 

Lire aussi

    En vidéo

    Halloween : quels déguisements s'arrachent ?

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    "Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

    EN DIRECT - Covid-19 : Castex envisage "des mesures supplémentaires" face à la situation au Brésil

    EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

    Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

    "Sofagate" : la mise en garde d'Ursula von der Leyen à Charles Michel

    Lire et commenter