Marche républicaine : dans les coulisses du "crayon guidant le peuple"

Marche républicaine : dans les coulisses du "crayon guidant le peuple"

Société
DirectLCI
CLICHÉ - La photo a fait le tour du web, et les unes des quotidiens. Devenue un symbole de la marche républicaine de dimanche, le photographe Stéphane Mahé a expliqué à francetvinfo comment il a pris ce cliché.

S’il ne fallait en retenir qu’une seule, ce serait celle-là. Baptisée "le crayon guidant le peuple", cette photo prise dimanche place de la Nation, à Paris, pendant la marche républicaine, fait l’unanimité, et est reprise massivement sur les réseaux sociaux.

Une photo devenue symbole de la marche, qui a fait descendre près de 4 millions de personnes dans les rues de l’Hexagone, par l’analogie qu’elle permet : la composition de l’image ressemble fortement au tableau emblématique de Delacroix " La liberté guidant le peuple ". Une oeuvre du 19e siècle, fréquemment reprise comme un symbole de la France.

EN SAVOIR +
>>
En photos - Dans les coulisses d'une manif historique
>> Acclamés, les policiers n'en reviennent pas

"J'ai attendu que la photo se compose"

Contacté par francetvinfo , Stéphane Mahé, photographe à l'agence Reuters depuis 2007 et auteur du cliché, explique avoir pris cette photo assez facilement : "Je suis arrivé vers 17 heures [place de la Nation, ndlr]. La lumière était très douce. J'ai dû rester trois quarts d'heure, j'ai tourné autour de la statue en attendant que la photographie se compose, en rassemblant différents éléments... le crayon, le drapeau français, la statue. C'est rentré dans l'image." Il dégaine alors son appareil photo, prend le cliché et l’envoie à son agence qui le diffuse. Et prend l’ampleur que l’on connaît ce lundi.

Les ingrédients du succès

La comparaison avec le tableau de Delacroix lui plaît : "C'est plutôt bien trouvé, ça me plaît, explique Stéphane Mahé à francetvinfo qui assure toutefois être un peu dépassé par l’engouement de sa photo : "Je ne pensais pas qu’elle serait symbolique à ce point."

Tous les ingrédients sont pourtant là : l'angle de la prise de vue, la contre-plongée, donne de la grandeur aux personnages présents sur le cliché, un drapeau français flotte au vent, et un homme brandit fièrement un crayon immense, symbole de la liberté d'expression devant une foule compacte, unie. Cette photo a d'ailleurs séduit plusieurs rédactions étrangères qui l'ont choisi pour illustrer leur une.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter