Marseille : cachez ce sein que "Septembre en mer" ne saurait voir

L'affiche non censurée par l'office de la mer Marseille Provence
SOCIÉTÉ

CENSURE – A l’occasion de l’événement "Septembre en mer", à Marseille, deux affiches ont fait leur apparition. La première montre une femme avec un sein apparent. Sur le second cliché, le sein a été grossièrement recouvert après une retouche photo. La justification ? Ne pas "choquer certaines populations".

Au jeu des sept erreurs, elle ne saute pas immédiatement aux yeux. Et pourtant, en la comparant à l’affiche originale, il manque bien quelque chose sur cette invitation à l’édition 2016 de "Septembre en mer", rendez-vous annuel d’animations culturelles à Marseille. 

Sur la première, une jeune femme, assise sur un rocher au bord de l’eau, la main levée, le décolleté d’une marinière laissant entrevoir un sein. Sur la seconde, la même femme, le même rocher. Mais le sein a disparu, recouvert sous le grossier ajout d’une bande de couleur.

On m'a dit que je risquais de choquer certaines populations- Amapola Ventron

Deux illustrations, pour un seul et même événement. Une anomalie initialement repérée par le journal La Provence, dimanche 4 septembre et qui trouve une explication du côté de l’Office de la mer Marseille Provence, institution publique organisatrice de ces rencontres "entre terre et mer".

Contactée par LCI, Amapola Ventron, directrice de l’Office de la mer, évoque une "erreur fichier". Mais revient pour nous aux origines de la pudibonde censure. "Pour choisir l’affiche de l’événement, un concours est organisé au salon nautique de la Ciotat. L’office de la mer, ensuite, a le dernier mot. Cette belle affiche avait une certaine avance dans les votes. Mais on m’a dit que ‘je risquais de choquer certaines populations, certaines personnes, en montrant ce sein découvert’".

Aucune remontée négative

Mal à l’aise, notre interlocutrice poursuit : "J’en étais surprise, car je ne mettrais jamais de visuel dégradant pour la femme et tant que directrice, j’assumais cette affiche. Mais nous sommes une association fédératrice. J’ai alors demandé à la graphiste, qui avait remporté le concours, de recouvrir le sein d’un ourlet. Mais le résultat était horrible ! J’ai donc renoncé à la modification et j’ai maintenu les affiches d’origine. Sauf qu’au moment de l’envoi des invitations, la graphiste a fait partir le mauvais fichier… celui où le sein était couvert."

Qui sont les "populations "ou les "personnes" qui auraient pu être choquées par une telle affiche ? Alors que le résultat non censuré orne à présent les rues de Marseille et ses transports, aucune remontée négative n’est à signaler. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter